Shadowrun : La Fragrance d'une Orchidée

S2E05 - Un étranger sous notre toit (Ganjack : 2)

Où il est question de filatures...

Intro : Néant (Hormis la discussion/débat sur ludisme et simulationnisme).

Samedi 28 mars 2071, il est 19h15.

Ganjack envoie un esprit suivre Littletree, puis analyse astralement la barrière (2 succès) : Pas d’infos particulières. Jammer le rejoint à la planque des First Nation, ayant pris soin de poser un relais matriciel. Le bâtiment où planquent les First Nations est un ancien gymnase. Plusieurs gangers quadrillent le quartier. Une rapide recherche matricielle au niveau du cadastre et de l’urbanisme ne donne rien, les infos datant d’une dizaine d’années. Une antenne satellite a été installée sur le toit. Ganjack tente de se rapprocher de la barrière en projection astrale. Rien de notable, mais il ressent une grosse fatigue en réintégrant son corps…
Peu de temps après, alors que Jammer comptait sortir en expédition, deux Orcs descendent de l’étage du dessus. L’un d’eux s’avance dans la pièce… Un sort d’influence rate sa cible… L’orc ne repérant pas les deux compères pisse sur le sol et quitte la pièce avec son acolyte et ils se dirigent vers un autre bâtiment. Peu sûr de leur planque, les runners décident de partir sur le toit d’un autre squatt. Jammer en profite pour poser quelques mouchards histoire de suivre les allers et venues des First Nations. De là, Jammer part en RV et hacke l’antenne du gang.

Suite à une alerte de ses mouchards, Jammer indique à Ganjack que Littletree est au Banshee. Ganjack, part alors en projection astrale et rejoint son esprit qui observe l’individu. Avec un échange de sens, Ganjack se rend compte que Littletree deal sans trop de discrétion (100 nuyens la dose). Les clients s’enchaînent toutes les 10-15 minutes. Littletree est généreux avec les serveurs et les videurs du bar. Il est donc bien accueilli et apprécié dans ce bar. Suite à une analyse astrale, le tempo se révèle, sans surprise, de nature duale. Ganjack réintègre son corps, laissant son esprit sur place. Il quitte Jammer et récupère sa moto. Vers 23h, Littletree part en direction de Tacoma, l’esprit de Ganjack sur les talons. Firebird ne tarde pas à arriver à la planque. Jammer en profite pour scanner les véhicules et comlinks du bonhomme.

Ganjack descend vers Tacoma et retrouve son esprit devant le Piranha Night Club. Littletree deal devant l’établissement sous le regard bienveillant des videurs. Ganjack rentre se pieuter laissant son esprit surveiller le ganger. Ordal prend le relais de la surveillance. Vers 4h du mat’ Littletree repart et rentre directement au QG des First Nations (A moins qu’il n’ait fait une entourloupe, il doit bien se balader avec 4 000 à 6 000 nuyens sur lui.). Jammer hacke le second comlink à 4.30 am.

En parallèle, Ordal et Fares sont sur le chantier de l’ancien QG des First Nation à Everett. Un ouvrier du bâtiment bosse là depuis un mois : murs mités, cadavres dans tous les coins, notamment à la cave dans du béton. La planque était abandonnée. Il bosse pour Shiawase, une corpo nipponne. Fares part en projection astrale – choc électrique au niveau du dos lorsqu’il quitte son corps. Rien de spécial dans le QG.
Ordal et Fares se rendent alors au mall, lieu fréquenté par Firebird. Fares repère un gars assez louche qui traine sur le parking, cherchant un coup à faire. Magiquement grimé en amérindiens, les deux runners s’approchent de lui et se rencardent pour se procurer du Tempo. Le type, Gino, les oriente vers un magasin d’électronique devant lequel des First Nations dealent.
Là Ordal et Fares observent les deux dealers. L’un d’eux est Firebird ! Une rapide analyse astrale indique qu’il est sacrément chromé – chose étrange – en alphaware, qu’il est inquiet, qu’il n’a pas de sorts actifs et qu’il n’est pas drogué. Le bonhomme a du avoir pas mal de fric à un moment ou à un autre. Fares invoque un esprit du feu pour suivre Firebird. Ordal quant à lui, se pose à la terrasse d’un café et espionne le manège des deux dealers (ils parlent en Salish lorsqu’ils échangent entre eux). Lorsqu’un client se pointe pour acheter du Tempo (60, 100, 200 nuyens) :

  • Sans aucun geste/parole, le pote de Firebird rentre dans le magasin d’électronique (Pourquoi ?)
  • Firebird indique qu’il n’en a plus et que le type n’a qu’à repasser demain
  • Le type part
  • Le pote de Firebird revient
  • Firebird lui indique qu’il a vendu une dose de Tempo pour le prix demandé (60, 100, 200)

Ordal décide d’en avoir le cœur net, suit un client, monte dans sa voiture et entame la discussion. Le gosse en achète d’habitude à l’université Knight Errant de DT (et non la grosse université comme on a pu le croire au début) et confirme qu’il n’a rien acheté aujourd’hui. Pendant ce temps, Fares espionne la scène en astral : rien de spécial.

La journée touchant à sa fin, vers 23h, Firebird se déplace suivi par l’esprit de Fares. Il rentre à la planque des First Nations. Fares et Ordal vont dans un motel se pieuter.

Comments

Ethadan

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.