Shadowrun : La Fragrance d'une Orchidée

S2E06 - L'argent n'a pas d'odeur (Ganjack : 2)

Le vilain petit secret

Intro : Débat sur la dynamique de groupe et la prise de décision.

Ganjack suit Goldman. Fares analyse astralement le corpo : il est drogué, légèrement chromé, heureux mais triste, et a passé une journée détestable. La décision est prise de créer un moyen de pression vu que le petit gars semble trop concentré sur son job pour faire le moindre écart. Jammer envoie un mail pour décaler le RDV psy à 20h15, le temps que soit organisé le traquenard. Ordal appelle un contact pour dégoter une prostipute, Cheyenne une jeune amérindienne qui a de grandes ambitions simsens. Jammer pendant ce temps identifie le boss de Goldman, O’Connell. Sa femme, Rina, a la quarantaine, mais en paraît trente.
Jammer hacke également le comlink de Goldman : Communications, relevés bancaires, photos persos, agenda, mails clients, notes persos, etc. Il bosse principalement pour des corpos. Les communications entre lui et sa femme sont détachées.

Fares invoque un esprit guide niv. 5, puis vient dans Bellevue réserver une chambre d’hôtel où officiera Cheyenne. Des caméras et microphones sont planqués dans la chambre. Ganjack prend une dose de Zen histoire de passer le temps. Jammer vire nos traces des hôtels précédents. Ordal brief la pute (pas simple) et Fares lui lance un sort de masque. Elle est en position, fumant une clope, en haut de l’escalier menant à la corpo psy.
21h15, Goldman arrive.
Ganjack analyse astralement Goldman, fait une détection de la magie qui ne donne rien et lance le sort d’influence.
Les deux se croisent. Goldman reconnait la femme de son boss. Cheyenne joue son rôle presque magistralement. Heureusement qu’elle est brieffée en direct par Fares, sinon on allait droit dans le mur… Ils partent pour l’hôtel, où Goldman se laisse aller à la pulsion insufflée. Lorsqu’enfin il quitte les lieux et que le sort d’influence est relâché, Goldman est paniqué. Il se rend compte de l’énormité de ce qu’il vient de commettre. Rapidement il meuble son agenda, passe deux-trois coups de fils histoire de se façonner un alibi.

Jammer vérifie que Goldman rentre bien chez Brackaven Investisment Center, puis nous retournons au Tickler’s vers 23h pour le débrief avec Dae et récupérer notre dû pour une mission rondement menée. Elle semble très satisfaite et nous remet le reste du fric. Ensuite elle nous propose de continuer notre fructueuse collaboration en extradant Goldman, permettre une rencontre et le surveiller sur la journée qui suit. Le tout pour 9 000 nuyens. La Johnson nous indique une adresse pour la rencontre dans un ancien entrepôt de General Motors, hors couverture matricielle, situé dans les Barrens.

Fares et Jammer vont chez Goldman faire une ronde et voir ce qu’il est possible de faire. Ordal et Ganjack, quant à eux, se rendent dans les Barrens pour sécuriser l’entrepôt après être passé prendre un peu de matos. D’un parking aérien à moitié en ruine qui domine l’entrepôt nous ne distinguons pas âme qui vive, mais une présence devant nous se fait sentir. Nous avançons. L’entrepôt est vide. Ganjack lévite jusqu’à une poutre pour se faire un bon point d’observation. Une créature velue, noire, suintant du fiel le regarde – Ca pue la mort – et le runner pense que la créature les a attirés là pour les bouffer et qu’ils ne sont pas de taille à lutter ! Paniqué, il quitte les lieux, laissant la créature se jeter sur Ordal. Il s’agit d’une sorte de gorille à tête d’ork et aux crocs de phacochère. Ordal esquive et, n’ayant rien amené avec lui, lui plante son couteau dans le poil. Il s’agit d’un Wendigo, une dégénérescence métacréature hautement contagieuse. Ganjack reprend ses esprits et revient prêter main forte à Ordal. La créature tombe sous les balles et les coups des runners.

Comments

Mashesh

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.