Shadowrun : La Fragrance d'une Orchidée

S3E01 - Eurotrip

... bus tour le nez poudré

Extrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq
Date: 2071-05-20
Objet: Bus Tour le nez poudré
Tags: Tempo, Olaya, Vory

J’ai essayé de me défouler ça a rien fait. J’ai besoin d’évacuer. Les Cartels veulent élargir leur turf au vieux monde mais sérieusement, ils s’y prennent comme des homies de la ’50 street… Je peux plus m’encadrer les Munoz. Voilà qu’on est en train de chauffer le Vory sur ses terres pour des cols blancs. Il y a bien Cordero qui semble connaître le job mais on sait pas encore vraiment à quoi s’en tenir. Du coup, je peux pas vraiment dire que le double cross me dérange.

Bon. Pour commencer sur Europort, on a fait une virée au Amsterdamned. Soirée pourrie avec une apparition remarquée de miss Munoz. Bien roulée mais encore ado. Le tarif des consos a pas pu être fixé. On a remis le deal au lendemain. La bimbo sert de catalogue à Spinrad et profite des muscles de Cordero pour se sécuriser. Pas franchement pratique pour les discussions discrètes!

Le lendemain donc, on rencontre les blonds. Un accord rapide, ils vont chercher la came. L’entrepôt a été vidé. On y va pour Olaya, les Penose jouent pas franc-jeu mais on tient une piste qui file à 150km/h vers le sud. Je fonce avec Fares. Ordal et Ganjack sont en retrait. Quelques minutes qui coûtent cher. Chez les ruskoffs on fait pas semblant. Sans préliminaire, on nous blaste avec un putain de truc magique, des rotodrones et un rigger à la con qui a voulu me foutre dehors. Chaud. Bilan, le support est arrivé juste à temps pour voir les derniers popov se foutre en l’air et couper toute l’autoroute… Comme d’hab, c’est là qu’on a fait de la merde. Sérieux, transférer deux semies dans un pick-up? On a fait les cons jusqu’à l’arrivée des cops locaux. Fares se retrouve HS alors qu’il a voulu se la jouer solo contre un putain de mago qui se tape l’incruste, classique. Ganjack qui réagit pas et le chevalier qui s’est barré à pied de son côté… Me font tous chier sur le coup. Mention spéciale au glass canon qui la ramène après alors qu’il a pas fait le job. L’autre enfoiré de mago pilote tranquillement ses collègues pour nous serrer. Je finis par demander un service à Van Evara. Horizon a mal pris notre passage, le tarif sera élevé pour moi. Ca valait le coup. Je retournerai pas au panier.

Une fois au calme, on discute avec Cordero. Changement de stratégie. Les blonds ne servent à rien, on discute avec ceux qui ont les plus gros flingues. C’est pas ma tasse de thé, je laisse faire les mecs et j’en profite pour régler mes dettes. J’ai un peu discuté avec Van Evara et on a rapidement trouvé un accord. Rien de comparable avec le job des gars. Farès a retrouvé une vieille connaissance. Ils ont taillé la bavette et l’équipe s’est engagée à refroidir un autre infiltré pour le compte du Vor V Zakone en étant payés par Cordero!? Bref. Heureusement je n’y étais pas, ils s’en sont bien sortis a priori et m’ont laissé ma part.
Après ça, on file dans le sud. Au pays du pastis si important pour notre glass canon.

Comments

FabienPellet

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.