Shadowrun : La Fragrance d'une Orchidée

S3E05 - Grand Nettoyage

La loyauté est une vertu rare dans les Ombres

s2e045.jpg

Runners :
# Ordal
# Farès
# Jammer
# Ganjack

Caracas, Amazonie, 9 août 2071

  • Vous accompagnez Graciela Riveros, toujours possédée par Yajé, jusqu’à Caracas. Son service de sécurité vous renforce jusqu’à votre arrivée dans son domaine d’El Avila.
  • En chemin, Yajé répond à quelques questions, et ses réponses permettent de comprendre qu’il existe plusieurs types d’esprits-épines, chacun animé par ses propres motivations.
  • Revenu à elle et en sécurité, Graciela vous invite à reprendre vos forces. Elle vous explique que la situation joue en sa défaveur et qu’elle apparait suspecte aux yeux du Cartel et de Jaime Salazar qui pourraient voir en elle une traitresse au service de l’Aztlan et du Cartel de David.
  • Elle est la jefa de Caracas pour le Cartel, et vous demande de vérifier la loyauté de deux de ses contacts importants, et de les faire disparaître en cas de double jeu.
  • Le premier, Rayo, le chef du gang de l’Alianza, squatte le port de La Guaira et protège avec ses hommes les entrepôts de KondOrchid. Après l’avoir espionné, vous découvrez qu’il est toujours fidèle à Graciela Riveros mais qu’un de ses lieutenants envoie des renseignements à Ramon, un local au service de Bogota et du Cartel. Après en avoir référé à Riveros, vous rassemblez des preuves, capturez Ramon et le traitre et les offrez en pature à Rayo.
  • Le second, Rita Tuero, est une femme d’affaire du Cartel, et accessoirement la cousine ou la nièce d’Uribe ou de Salazar (cela n’a jamais été très clair). Quoiqu’il en soit, quelques recherches magiques organisées par Ganjack vous apprennent que la femme est morte, torturée entre les mains des Aztlans.
  • Riveros, dont les positions à Caracas sont renforcés grâce à vous, vous expédie à Bogota à la rencontre de Salazar pour le convaincre de sa bonne foi. Elle lui offre des infos sur ce qu’est devenue Rita Tuero ainsi qu’un nouveau dérivé du Tempo, une version améliorée qu’elle vient d’achever.

Comments

Ethadan

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.