Shadowrun : La Fragrance d'une Orchidée

S2E03 - Livraison Exodus (Jammer)
Là où tout commence...

Extrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq

Date: 2071-03-21
Objet: Livraison Exodus
Tags: Ancients, Black Rains, First Nations, Exodus, Ordal
srr_concept_docks.jpg

Ordal m’a commandé un AK97. Bonne opération, occas’ à 700Y vendu 1000Y sans risques de se faire trouer le cuir.
Pendant qu’on conclut Ex me demande un coup de main. Il a l’air flippé et demande un support dans South Tacoma, devant le dock S78. Peut-être qu’il cherchait une occas’ de tester son nouveau jouet ou que c’est vraiment un paladin qui passe ses journées à sauver la veuve et l’orphelin mais Ordal est venu.

Je trace aussi vite que possible à travers Renton et Tacoma pour débarquer sur un snafu façon Exodus… Il a un don. Je la fais rapide, c’est surtout la suite qui est intéressante. A mon avis, c’est le vrai début des emmerdes.
Je retrouve le frangin planqué avec 2 Ancients derrière des caisses un peu à l’écart de leur camion PXS criblé de balles, sous le feu de quelques orks aux couleurs des Black Rains. Je passe un tube IR à Ordal qui saute au milieu de la mêlée pendant que je contourne un silo pour voir dans quel état ils sont. La grenade fait son office et couvre Ex et les elfes pendant qu’on fait le job. Mon chevalier est plutôt du genre efficace dans le domaine. Pas envie de me prendre une torgnole… Pendant que je détourne un drone de la Star il y a un Black Rain qui se casse malgré la balle que je lui ai calée dans le torse… On fait le ménage et on débriefe.
Ex’ doit livrer les elfes à Tarislar une cargaison qui vient de débarquer par bateau, le camion est loué aux First Nations et il ne sait pas pourquoi il se fait braquer, ni comment ça a fuité. On se casse, on profite d’un parking pour supprimer un mouchard et on va se poser un peu dans un garage au sud du Crime Mall (Lake Side Down Inc de Steve Burry) qu’Ex connaît. Un elfe a besoin de soins (Silver Fangs, Ethel n’a rien eu), on fait relooker le camtar pour être plus tranquille.
Je m’occupe de la traversée du ‘hood qui est calme jusqu’à ce qu’on se rapproche du Rainier et qu’on traverse le terrain de jeu de shamans nains allumés. Ils nous font un accueil son et lumière mais Ordal réussi à les calmer avec un coup de phares ( !?) et en larguant les PM qu’on avait récupéré sur les orks.
On arrive chez les Ancients et leur lieutenant est pas franchement jouasse. Green Lucifer est le second du chapitre du ‘plexe et est sur Seattle depuis ’53 ! Putain, j’avais 4 ans, Ex’ encore dans les couches !? Il met une belle brasse au frangin et confisque le camion après en avoir aspiré la cargaison… En menaçant de raser les Black Rains et les First Nations. Le petit reste correct et lâche 3000 crédits à Ordal pour la peine avant qu’on le laisse.

Plus tard, Exodus m’explique que le job avait été fourni par un fixer Shiam pour 10 convois d’une tonne cinq entre le CSS et Tarislar. C’était le 6è convoi et du coup il peut tout juste couvrir les pertes.
De mon côté je fais un tour pour récupérer les caméras des docks. Je finis par repérer un tir et un sniper sur un container qui se barre après vers le sud dans un camion. L’angle correspond avec la position du mouchard trouvé au cul du PXS. Du coup, je le piste jusqu’au parking d’un centre commercial de North Puyallup, le gars qui en descend est un ork portant un sweat et des holo-tatoos sur les bras Il ne faut pas longtemps pour reconnaître les couleurs des Black Rains mais je finis par le perdre dans la foule du mall.
Hex m’avertit que le ton monte entre les Ancients et les Black Rains, notamment vers Carbonado. Les First Nations étant sur Redmond seraient moins sensibles pour les RH. Ceci dit, si Green Lucifer défouraille dans tous les sens il pourrait avoir du mal contre une alliance improbable entre les BR & les FN. D’autant plus improbable que Smash, le lieutenant des BR, place la contrebande et le blé bien au-dessus des querelles de voisinages. Hex est bien sûr intéressé par le trafic qui attire toute cette attention mais je n’en sais encore rien, Ex’ ne le sachant même pas (cf. entrée du 2071-03-27).

Ordal me contacte un peu plus tard pour faire un diag du réseau dans un trou de Bargain Basement. Il y connaît tellement rien qu’on se comprend pas. Je finis par faire un tour à l’église Overlake Christian Church, voir qu’il n’y a rien du tout et comprendre qu’il veut un petit nexus. Je lui fais une offre à 500 balles qu’il accepte. Je n’aurais jamais du vu ce que cela va nous coûter plus tard (cf. entrée du 2071-03-25).


Date: 2071-03-22
Objet: Suite livraison Exodus
Tags: Ancients, Black Rains, First Nations, Exodus

J’ai boosté Ex’ pour qu’on rencontre Green Lucifer. Ça s’est fait sur Puyallup River et ça a été tendu comme discussion. J’ai amené les billes pour nous blanchir et montré que les Black Rains étaient derrière l’attaque, pas les First Nations. Il n’a rien lâché sur la cargaison.

Du coup, je comptais aller voir les FN pour gratter un peu ou redorer le blason du petit frère mais il devait repartir au CSS pour le 23. On reporte de quelques jours… Et cela ne se fera pas avec moi au final.

Dans la rue ça semble calme, pas d’activité particulière des gangs ni de la Star qui semble en retrait sur Puyallup… Peut-être qu’un gros coup se prépare quelque part (cf. entrée du 2071-03-27). Pas d’info aujourd’hui. Les FN sont en pleine guerre de territoire avec les Crimson dans les Barrens de Redmond.

Ordal est à garder en tête quand il faut quelqu’un dans la mêlée. Pas trop causant mais pas désagréable.

View
S2E03 - Le Salaire de la Peur
Exodus face aux Black Rains

s2e03.jpg

Runners :
# Jammer
# Ordal

Seattle, UCAS, 21 mars 2071

  • Jammer achete un fusil d’assaut à Ordal quand elle reçoit un appel urgent d’un ami, Exodus..
  • Exodus se trouve sous le feu d’un gang sur les docks de Tacoma qui veut lui voler sa cargaison.
  • A votre arrivée, vous constatez qu’Exodus et deux gangers elfes sont la cible de tirs de gangers orks.
  • Vous reconnaissez les couleurs des orks (Black Rains) et celles des elfes (Ancients)
  • Vous parvenez à vous défaire des quatre orks, mais les elfes (Ethel & Silver Fangs) sont blessés
  • Exodus vous explique qu’il doit livrer sa cargaison (à bord d’un camion UPS volé, qu’il loue aux First Nations) dans une planque des Ancients à Tarislar (Puyallup) avant l’aube, mais que cette attaque des Black Rains indique que ces derniers savent sa position et veulent la marchandise
  • Vous partez en convoi avec les elfes blessés jusqu’à Loveland (Puyallup) après avoir découvert un mouchard sur le camion
  • Vous faites une halte au Lake Side Doors Inc, un hangar pour réparation de bateaux, et rencontrez Steve Burry, un garagiste lié à la mafia. Pendant que Burry s’occupe de repeindre le camion, sa mère, une vieille mama catholique, soigne par la prière les blessures des elfes qui décident de rester ici
  • Vous reprenez la route discrètement en parvenant à échapper aux Black Rains et vous enfoncez dans Tarislar
  • Les conditions de circulation deviennent infectes (pluie boueuse, radioactivité, pas de lumière, route défoncée, pas de Matrice)
  • Exodus arrête le véhicule : au milieu de la chaussée, un gros bloc métallique fait barrage. Plusieurs humanoïdes emmitoufflés dans des haillons et armés de fusils de chasse lancent : " Etrangers, donnez nous votre or et le Grand Nuage épargnera vos vies ! "
  • Vous apercevez que le brouillard autour de vous semble vivant et menaçant
  • Vous négociez avec ces nains : ils vous laissent passer en échange d’armes récupérées sur les corps des orks des Black Rains.
  • Vous poursuivez votre route jusqu’à la planque des Ancients et rencontrez Green Lucifer, leur chef. Pendant que les Ancients aspirent la cargaison dans des containers, Green Lucifer accuse Exodus d’avoir merdé : manque de discrétion, deux Ancients blessés, deux inconnus (Ordal et Jammer) au courant de la localisation de la planque, etc. Exodus n’est pas payé, le camion est gardé par les Ancients.
  • Exodus paie 3000 Y Ordal et Jammer pour leur aide.
View
S2E02 - Extraction Amanda (Jammer)
Voyage en pays bunraku...

shadowrun___bunraku_by_echo_x-d4jys96.jpg
Extrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq

Date : 2071-03-17
Objet : Extraction Amanda
Tags: Yakuza, Shorozumi Gumi, Renton, Ordal, Spikes, technomanciens, Amanda

Journée de merde (saloperie d’Unité de Transformation de Soja encore bloquée sur œufs en gelée), pluies acides.
Un job. Pas intéressant mais pas de fric non plus, peux pas faire la fine bouche.
Récupérer une certaine Amanda au Wan Isakaya. Là ça devient intéressant. Une exfil’ chez le Shorozumi Gumi ! Une des filles trainées dans la fange par le Yak ! On me paye 2 sacs pour ça en plus. Je l’aurais fait à l’œil.
Enfin, je suis pas seule sur le coup, on me flanque avec un runner. Une sorte de porte de prison, version chevalier européen. Il lui manque que le cheval et la lance. Tellement causant qu’il n’y a pas vraiment moyen de savoir ce qu’il sait faire, on verra sur le tas.
Je me rencarde, le gérant est un certain Charo Noguchi, pas un membre à part entière du Yak. Sur place il y aurait 1 spider, 3 rotodrones et une dizaine de Yaks. Le lieutenant du coin est un certain Shategachira Araki Hazuda. Putain, ils ont des noms à coucher dehors. Bref, je connais pas, pas important. Le nœud du resto servant de façade à l’hôtel à bunrakus est basique mais le système pas accessible à distance, l’hôtel lui-même a une douzaine de piaules.
NB : campus Knight Errant d’Ares à pas 2km. Faudra pas trainer si ça chauffe.

Je m’installe dans la place, je viole leur serveur et prend la main… et là je tombe sur une manifestation matricielle ! Une sorte de sangsue sur la console de paiement. Impossible d’analyser ça dans le détail mais ça ressemble furieusement à un sprite. Ça veut dire qu’il y a un techno qui bidouille dans le coin mais j’arrive pas à pister le lien. Je repère la turne de la petite et m’prépare à y aller.
C’est là qu’Ordal, c’est le nom du chevalier, débarque avec une bande de trolls ! Ils retournent le resto. Je bute 2 Japs qui gardent l’accès à l’arrière, le chevalier en profite pour me dépasser et me servir de veste pare-balle ! Il se prend 2 rafales dans le poitrail et retourne au combat l’épée à la main !? Un bouclier humain ! Bref, on termine les quelques grouillots qui restent et on va chercher la petite. En partant il me demande d’implanter une doll troll dans les logs de la maison close. Je pige pas le truc mais c’est certainement comme ça qu’il a vendu le truc aux excités qui se défoulent sur les drones de la Star maintenant qu’ils ont vidé la salle. Je m’exécute. On se barre par derrière.

Une fois au calme, je vois que les Vlogs annoncent déjà que la Star a été débordée par les Spikes de Lord Togo dans Renton. J’ai nettoyé tout ce que je pouvais sur les CCTV du coin. Ca compliquera toujours la tâche pour nous remettre.
Amanda est à la rue. C’est bien une techno mais elle a rien d’une hacktiviste. L’histoire malheureusement classique du tapin étudiant qui dévie méchamment. Faudra pas lui présenter de mecs pendant un bon moment. Je lui propose un toit contre un loyer symbolique. Pas moyen de la laisser dans la merde comme ça après ce que ces connards lui ont fait.
Ordal est plutôt recommandé sur le marché. Il traîne des histoires avec les Crushers dans Renton et est mêlé au Policlub (pas clair). A creuser s’il refait surface et qu’on doit vraiment taffer ensemble.
Je briefe les RH sur le job et la vie de quartier et je vais me coucher.

Une bonne journée au final.

View
S2E01 - Troll Pride à Renton
Un Troll, ça va. Quinze mille, bonjour les dégâts...

s2e03.jpg

Runners :
# Ordal
# Farès

Seattle, UCAS, 12 mars 2071

  • Arrivé clandestinement à Seattle, Farès s’installe et cherche du travail.
  • Il fait connaissance d’Ordal, ami de Turenne et tous deux sont contactés par un Johnson plutôt célèbre, Samuel Usinski.
  • Au dernier étage de la Mairie du District de Renton, ce dernier vous explique qu’une récente manifestation Troll pour les droits de Métahumains a dégénéré à hauteur du Kobe Terrace Park. Les forces de l’ordre (de Knight Errant) et les manifestants en sont venus aux mains. Un jeune Troll de 12 ans a été roué de coups et n’a pas survécu à ces blessures. Les Trolls, furieux, ont décidé de mener une opération punitive à Renton (siège de KE).
  • Sam Usinski vous engage pour connaître les intentions de la communauté trolle (surtout des gangs trolls de Seattle), voire dissuader les revanchards de s’attaquer à son district.
  • Commençant l’enquête, vous comprenez que trois gangs pourraient être impliqués dans une opération de vengeance : les Spikes, les Rusted Stilletos et les Beasts.
  • Chez les Beasts, c’est compliqué. Ces trolls dégénérés occupent un bâtiment désaffecté de Snohomish et vivent dans la débauche et le chaos. Impossible à approcher, sauf à vouloir tourner dans un porno-snuff assez violent (surtout avec des trolls).
  • Dans les rues abandonnées de Glow City, vous trouvez le QG des Rusted Stilletos, aussi barricadé qu’une forteresse. Au bluff et après avoir vaincu le champion du gang en duel, vous rencontrez Slash, leur leader, qui vous explique que les Rusted Stilletos vont bien mener le raid, notamment parce qu’ils ont reconnu les agresseurs du jeune troll battu à mort. Le premier est un vigile en civil de Knight Errant du nom de Mark Hamilton, et le second n’est autre que le fils de Samuel Usinski, Peter.
  • Auprès des Spikes, installés sur le dock E42 de Tacoma, le chef Lord Togo menace de vous jeter dehors, mais Ordal montre ses muscles. Après un concours de boisson, vous parvenez à gagner un respect relatif auprès du gang.
  • Vous convaincez les Spikes de minorer leur participation au raid en leur promettant de les laisser s’occuper de Peter Usinski.
  • De retour à Renton, vous informez votre Johnson qui avait omis de vous parler de son fils. Il ne nie pas et vous demande même de protéger son rejeton en même temps que le Renton Center Mall qui sera la cible des représailles trolles.
  • Le lendemain, le raid est mené pendant vous extrayez Peter Usinski de l’immeuble face au Renton Center Mall. Vous évitez de peu le massacre, foulant les Spikes au passage.
  • Votre Johnson vous remercie finalement pour votre professionnalisme, même si quelques jours plus tard, la presse présente Peter Usinski comme l’auteur des violences mortelles de la Troll Pride.
View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.