Shadowrun : La Fragrance d'une Orchidée

S3E03 - Le Sang du Sud
Double cross

s2e045.jpg

Runners :
# Ordal
# Farès
# Jammer
# Ganjack

Lisbonne, Portugal, 3 juillet 2071

  • A Lisbonne la distribution de tempo est négociée avec un gang afro-européen, le Kussundulola, qui s’entend bien avec la branche locale de la mafia italienne, la famille Baptista.
  • En ville, Ganjack rencontre Epo, une chamane urbaine de sa connaissance, qui est inquiète au sujet du tempo. Cette dernière lui remet un rapport volé à Interpol qui retrace la distribution de la drogue éveillée.
  • Vous êtes chargés par Cordero d’apporter au gang la première grosse livraison de tempo, l’équivalent de trois millions de nuyens.
    p_lisbonne.jpg
  • Sur place, après avoir pris des précautions pour ne pas être suivis, vous entrez en contact avec les africains au milieu d’une cité HLM des quartiers pourris de Lisbonne.
  • L’échange commence bien, mais d’un coup, vos interlocuteurs, dont Zaadia Dao, sont abattus par des tirs de sniper. Ganjack est également blessé.
  • Le repérage des snipers est compliqué par la densité urbaine de l’endroit, mais Farès (en lévitant) et Ordal (via son drone) parviennent à en localiser un.
  • Pendant ce temps, Ganjack est possédé par un " esprit-épines " qui commence à dévorer les cadavres autour de lui.
  • Tiloa intervient au secours de son Hougan, mais il est banni sur le champ.
  • Jammer récupère les paquets de tempo laissés au sol, tente de récupérer Ganjack mais abandonne ce projet devant le monstre qu’il est devenu.
  • Ordal surgit et affronte l’esprit-épines, mais Ganjack possédé envoie le runner au loin d’un simple geste.
  • Farès blesse le sniper qu’il pourchassait, et lui sonde l’esprit : il apprend que les assaillants sont des agents de la Fratellanza, des soldats d’élite de l’Alta Commisione, venus délivrer un avertissement au Cartel.
  • Dans l’urgence, il revient vers Ganjack et parvient de peu à chasser l’esprit-épines.
  • Ganjack est choqué par ce qu’il vient de vivre : son esprit a été envoyé " ailleurs ", dans une forêt agressive mystique, et fut embroché sur la branche d’un arme qui lui volait son essence… Découvrant qu’il avait goûté à la chair humaine pendant cette possession et confronté à l’absence de Tiloa, il perd pied.
  • Jammer et Ordal remballent tout et quittent les lieux en urgence.
  • Cordero, avisé du massacre, envoie les runners livrer le tempo à une autre adresse. Il prévient Munoz de l’avertissement. Ce dernier prépare un grand événement KondOrchid en préambule du Grand Tour, avec plus d’un millier d’invitations, mais il refuse d’annuler devant le camouflet que cela engendrerait. Cordero, mécontent de cette réponse, en avertit Sacristan pour se couvrir.
  • Avant la réception, Ganjack apprend de Tiloa que l’esprit-épines est effectivement un esprit corrupteur, provenant ni du domaine des hommes ni de celui des esprits et qu’il a ressenti en cet esprit un pouvoir ancestral, comme celui, puissante, qu’on peut trouver chez les dragons. Néanmoins, cet esprit ne ‘pense’ pas comme un esprit, un homme ou un dragon. Il est … d’ailleurs.
View
S3E02 - Death on Mars
La bouillabesse déborde...

s2e045.jpg

Runners :
# Ordal
# Farès
# Jammer
# Ganjack

Marseille, France, 15 juin 2071

  • Vous suivez la délégation du Cartel jusqu’à Marseille, où vous posez vos valises dans un hôtel grand luxe, installant une planque dans un bateau du port.
  • A Marseille, la distribution du tempo est confiée à une Triade sino-vietnamienne dirigée par Michel N’Guyen, le clan des 51 Gorgones, petit joueur coincé entre le Milieu marseillais (affilié à la Mafia) et le Vory v Zakone.
  • Cordero vous confie aux mains de N’Guyen pour renforcer la position de la Triade en déclenchant une guerre ouverte entre les deux puissantes organisations criminelles.
  • Vous échafaudez un plan menant à l’attaque d’un port du Milieu par le Vory, pour une cargaison fictive de tempo. Les russes lancent l’assaut, mais sont repoussés par les mafieux marseillais dans un déploiement défensif impressionnant.
  • Après que vous ayez fusillé en pleine rue des dealers du Milieu en vous faisant passer pour le Vory, N’Guyen vous demande d’abattre Laurent Vergnon, comptable du Milieu en partance pour la Suisse.
  • Vous tendez une embuscade à Vergnon et à son convoi au coeur de la Fosse, zone industrielle toxique au nord de Marseille. Le comptable et ses gardes du corps y passent sous les explositions et les tirs de sniper.
  • Le Milieu déclare la guerre ouverte au Vory, qui cède rapidement. Pendant ce temps, le Clan des 51 Gorgones gagne en puissance pour la vente du tempo.
  • Pour fêter les accords d’installation de KondOrchid sur le port de Marseille, Munoz organise une grande soirée sur un yacht en Mer Méditerranée, et vous complétez la sécurité en plus des gros bras Sud américain venus renforcer les effectifs de la délégation.
  • Sous l’effet du tempo, la soirée vire à la débauche, mais vous permet de croiser Riveros et Henri Uribe, deux pontes du Cartel d’Olaya, qui s’affairent actuellement à la distribution de tempo sur la côte Pacifique.
  • Alors que la soirée est bien avancée, une Salma Munoz ensanglantée débarque en pleine réception. En transe, elle ne réalise pas qu’elle vient d’émasculer un grand fils de la Mafia italienne, Silvio Vincenti, et de tuer un autre homme, lors d’un rodéo sexuel débridé.
  • Hésitant, Cordero achève Vincenti et vous demande de nettoyer cette merde. Outre la mise au frais du cadavre du mafieux, cela implique la traque mortelle d’une fille témoin des faits.
  • Apparemment, Salma a été possédée par un esprit néfaste, orné d’épines.

p_mil.jpg

  • Avant de quitter Marseille, Cordero vous envoie espionner une rencontre du Vory au sein de leur bastion marseillais : le Tcherno Bill, où un ponte russe, Vlad Kasinsky, doit tirer l’oreille de son lieutenant local, Natalya Mnouchkine.
  • Vous infiltrez les lieux, et notamment l’étage où se situe une planque des mafieux russes.
  • Alors que vous surveillez l’arrivée de la délégation russe, une équipe de paramilitaires surarmés débarque et ouvre le feu sur les russes. Leur objectif : descendre les chefs russes, quitte à faire des victimes collatérales.
  • Vous réalisez que ces hommes sont menés par Oscar Jordão et que leur assaut est très efficace.
  • Les chefs russes parviennent à fuir en passant par les sous sols infestés de goules du bâtiment.
  • Suite à ces faits, Cordero et Munoz débattent de l’utilité d’un passage en Italie. Le pays est dangereux, terre dominée totalement par l’Alta Commisione qui rassemble toutes les mafias du Sud.
  • Alors qu’Ordal propose d’aller en Italie (pour mener une vengeance personnelle), les autres runners suggèrent d’éviter l’endroit et de passer directement au Portugal.
  • Visiblement contrarié, Munoz accepte et la délégation prend la route pour Lisbonne.
View
S3E02 – Massilia
... pastis ou vodka sur vos nems?

Extrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq
Date: 2071-06-09
Objet: … pastis ou vodka sur vos nems?
Tags: Tempo, Olaya, Vory

Après avoir bien mis le waï d’Europort jusqu’à Lille, on est descendu quelques heures de route plus au sud. Les Muñoz nous ont rejoints mais on les a pas beaucoup vus. Comme disait Snake Bite quand il se la jouait Sasun Nim : “Patience est mère de toutes les vertus”.

Pour le boulot, same old story. Le Cartel est pas allé voir les gros du Milieu et bien sûr, pas non plus le Vory parce que… en fait, je comprends toujours pas leur logique. Bref, on est en business avec Michel Nguyen – ça ne s’invente pas – du clan de la 51è Gorgone – non, vraiment, ça ne s’invente pas… Comme d’hab, c’est Cordero qui nous paye et c’est lui le client mais on se retrouve à faire le taf pour les locaux. Au programme, monter le Vory contre le Milieu.

srr_concept_docks.jpg

On prend 2 dockers qui dépensent des liasses et du Tempo chez les Ruskovs. Ceux-ci apprennent rapidement qu’un container plein de Clams est au dock 9 et décident d’aller se servir. Malheureusement, ça se passe chez le Milieu et la sécurité les choppe les mains dans la confiture. Ils ont eu du mal à discuter calmement… Ça a fait un peu de bruit ! Après coup, Nguyen nous a fait la vierge effarouchée parce que les gros s’entretuent alors que ni sa triade, ni KondOrchid, ni Olaya n’apparaissent dans l’histoire… et qu’il n’y avait pas l’ombre d’un patch de Tempo sur les docks! Same old story.
__________
Date: 2071-06-23
Fuck me. ‘Sont pas trop speedés les froggies. Rien qu’y a bougé après ça. Du coup Michel remet le couvert et on se retrouve à buter les fourgues du Milieu à la chaîne. Toujours rien.
Les gars ont réalisé que Farès s’est fait baisé par sa vieille copine Tamara. Il joue l’indic pour le Vory et fait des rapports réguliers à la mage de Lille. Putain, même nos magos se font mettre par la magie. Saloperie. En plus, on a un Eurocop sur le dos à cause du mec qu’ils ont refroidi à Lille : Giordao. Ganjack découvre qu’Ordal veut buter de Bérail et le digère pas. Ça pue.
Michel nous rappelle. Il veut frapper le cashflow du Milieu. On a un contrat sur un banquier et une attaque dans la Fosse sur le dos du Vory. Encore. On s’exécute au mieux, explosifs, sniper, esprits et battlesuit… Ça finit par payer et les locaux défoncent les Russes en quelques jours. Munoz organise une sauterie pour fêter ça. On en a enfin fini avec le Michel…

Ciroc-Yacht-party-image600x304.jpg

Pendant notre croisière VIP on avait des corpos et des Jet Set et des KondOrchid dont l’équipe Pacifique : Henri Uribe (le n°2) et Graciela Riveiro (la n°2.5) mais pas Sacristán. Farès apprend que le Pacifique est en guerre, le Yak les attendait de pied ferme. Je profite de l’occasion pour récupérer les échantillons d’Uribe et Muñoz. L’occasion est belle.
Le tempo inonde la place qui glisse petit à petit vers l’orgie. Salma déboule façon BrainDead. Ganjack gère, je rapplique avec Cordero, Ordal compte les poissons et Fares les oiseaux. Bilan, une partouze à 4 qui a fini avec un bras et une bite un peu trop loin de leur nombril, une Munoz zombie façon Kaz cannibale, une PP en état de choc, un fils de capo émasculé et une fuyarde en soute. Cordero bug et Riveiro décide de garder le mafioso au frigo et d’éliminer les autres témoins.
images.jpg
Farès lance de son côté une sonde mentale sur Salma malgré mon refus explicite et celui de Ganjack. Je l’arrête d’un coup, littéralement. Il proteste et boude comme un gamin. Il refuse même de nous aider à brouiller les pistes en faisant réapparaître le mafieux et son escort à Marseille le lendemain. Ordal sort de l’eau et range ses palmes. Il faut qu’on cause. Faut que j’appelle Krystal… et Dae. Faut que je voie Snake Bite.

View
Aurevoir tristesse, bonjour soleil
Réussite

Il est appréciable de noter nos dernières réussites collectives. Il faut les souligner et s’en rappeler pour continuer à avancer de la même manière.

Dans un premier temps et malgré nos hésitations, nous avons réussi à retrouver l’infiltré du Vory.
Nous étions à deux doigts de passer à coté mais non! Nous retombons sur nos pattes.
Nous retrouvons l’homme et nous le livrons au Vory en une nuit l’affaire était réglée.

Nous étions un groupe chaotique avec des fortes individualités mais poussé par les vents du changement, soufflées par la Déesse, nous accouchons d’un groupe solide ou les fortes individualités desservent les même projets.

Nous avons enchaînés sur la dernière run. Le soleil et le pastis nous accompagnant nous avons réussi avec brio.
On nous demandait de simuler une attaque du vory sur une base du Milieu marseillais. L’attaque était à notre portée mais nécessitait une prise de risque importante. Il était tellement plus agréable d’effectivement déclencher cette guerre.
Je crois que les triades ne s’en sont pas remises. Elles attendaient une attaque le lendemain mais le soir même le Vory intervenait avec une vingtaines de personne face au Milieu.
Les triades ont mis la main sur un marché fructueux mais elles ne se rendaient pas comptes que le trésor était convoité.

View
S3E01 - Eurotrip
... bus tour le nez poudré

Extrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq
Date: 2071-05-20
Objet: Bus Tour le nez poudré
Tags: Tempo, Olaya, Vory

J’ai essayé de me défouler ça a rien fait. J’ai besoin d’évacuer. Les Cartels veulent élargir leur turf au vieux monde mais sérieusement, ils s’y prennent comme des homies de la ’50 street… Je peux plus m’encadrer les Munoz. Voilà qu’on est en train de chauffer le Vory sur ses terres pour des cols blancs. Il y a bien Cordero qui semble connaître le job mais on sait pas encore vraiment à quoi s’en tenir. Du coup, je peux pas vraiment dire que le double cross me dérange.

Bon. Pour commencer sur Europort, on a fait une virée au Amsterdamned. Soirée pourrie avec une apparition remarquée de miss Munoz. Bien roulée mais encore ado. Le tarif des consos a pas pu être fixé. On a remis le deal au lendemain. La bimbo sert de catalogue à Spinrad et profite des muscles de Cordero pour se sécuriser. Pas franchement pratique pour les discussions discrètes!

Le lendemain donc, on rencontre les blonds. Un accord rapide, ils vont chercher la came. L’entrepôt a été vidé. On y va pour Olaya, les Penose jouent pas franc-jeu mais on tient une piste qui file à 150km/h vers le sud. Je fonce avec Fares. Ordal et Ganjack sont en retrait. Quelques minutes qui coûtent cher. Chez les ruskoffs on fait pas semblant. Sans préliminaire, on nous blaste avec un putain de truc magique, des rotodrones et un rigger à la con qui a voulu me foutre dehors. Chaud. Bilan, le support est arrivé juste à temps pour voir les derniers popov se foutre en l’air et couper toute l’autoroute… Comme d’hab, c’est là qu’on a fait de la merde. Sérieux, transférer deux semies dans un pick-up? On a fait les cons jusqu’à l’arrivée des cops locaux. Fares se retrouve HS alors qu’il a voulu se la jouer solo contre un putain de mago qui se tape l’incruste, classique. Ganjack qui réagit pas et le chevalier qui s’est barré à pied de son côté… Me font tous chier sur le coup. Mention spéciale au glass canon qui la ramène après alors qu’il a pas fait le job. L’autre enfoiré de mago pilote tranquillement ses collègues pour nous serrer. Je finis par demander un service à Van Evara. Horizon a mal pris notre passage, le tarif sera élevé pour moi. Ca valait le coup. Je retournerai pas au panier.

Une fois au calme, on discute avec Cordero. Changement de stratégie. Les blonds ne servent à rien, on discute avec ceux qui ont les plus gros flingues. C’est pas ma tasse de thé, je laisse faire les mecs et j’en profite pour régler mes dettes. J’ai un peu discuté avec Van Evara et on a rapidement trouvé un accord. Rien de comparable avec le job des gars. Farès a retrouvé une vieille connaissance. Ils ont taillé la bavette et l’équipe s’est engagée à refroidir un autre infiltré pour le compte du Vor V Zakone en étant payés par Cordero!? Bref. Heureusement je n’y étais pas, ils s’en sont bien sortis a priori et m’ont laissé ma part.
Après ça, on file dans le sud. Au pays du pastis si important pour notre glass canon.

View
S301 - Drogue'R'Us
Quand ça veut pas, ça veut pas...

s2e045.jpg

Runners :
# Ordal
# Farès
# Jammer
# Ganjack

Amsterdam, Pays Bas Unis, 19 mai 2071

  • Vous attérissez à Amsterdam en provenance de Seattle à bord d’un vol privé, et êtes accueilli par trois hommes en costard : Felipe, Alphonso et Elviro.
  • Ils vous conduisent au Pullizer, un hôtel de centre d’Amsterdam où vous rencontrez votre nouveau Johnson, Luis Cordero. De nouvelles identités KondOrchid vous sont remises.
  • Celui vous briefe rapidement : le job consiste à protéger la délégation KondOrchid chargée de négocier une installation en Europe (tout en permettant au Cartel de négocier des accords de distribution avec les acteurs du crime local)
  • Vous partez immédiatement, accompagnant Cordero à une entrevue avec les Penose, la mafia hollandaise, et la rencontre se déroule à l’Amsterdamned, une boite de nuit branchée.
  • Alors que les discussions débutent à peine avec Aaron Von Hout et ses gorilles nerveux, Salma Munoz, un mannequin amazonien, fait son apparition dans la fosse et génère un buzz gênant pour tout le monde, d’autant qu’elle se dirige vers Cordero.
  • Les Penose et le Cartel cessent immédiatement les négociations et Cordero vous ordonne d’extraire la fille ainsi que lui même. Vous y parvenez mais sans véritable discrétion vu que toutes les caméras sont dirigées vers Salma.
  • Extraite, Salma explique qu’elle était venue faire de la promotion pour Spinrad Industries – son mécène – et qu’elle a profité pour jouer un tour à ce déconneur de Cordero.
  • Le lendemain (20 mai), Cordero invite les runners à un brunch au Pullizer, et expose son mécontentement à son patron, Filipe Munoz, père de Salma et cadre dirigeant la délégation KondOrchid. Ce dernier explique que cela ne se reproduira pas, mais ne fait rien contre sa fille. A son départ de la table, Cordero fulmine.
  • Le 21 mai, un nouveau rendez-vous est fixé aux Penose, sur leurs terres : à Europort. Cordero n’a pas donné de détails à Munoz, et embarque les runners pour protéger la négociation.
  • Sur place, tout se déroule bien malgré la nervosité évidente des Penose. Cordero donne à Aaron Von Hout la localisation des camions chargés de tempo, mais ce dernier vérifie et les camions ne sont plus là ! Sur place, la marque du Vor Tremaine-Guliyev, les ennemis des Penose.
  • Jammer et Farès se rendent sur place et découvrent qu’une équipe du Vory a dérobé les camions et sérieusement amoché l’équipe du Cartel chargée de surveiller la cargaison. Avec un lieutenant des Penose, ils retrouvent la trace de deux camions et se lancent à leur poursuite sur l’autoroute vers Lille.
  • Ganjack et Ordal restent en protection de Cordero toujours aux mains des Penose mais lorsque ce dernier apprend que le Vory a volé le tempo, il envoie également les deux runners à la poursuite des véhicules.
  • Sur l’autoroute, l’assaut des camions est un fiasco : l’opposition Vory est forte, et les deux camions finissent couchés sur les voies. Impossible de récupérer la marchandise, d’autant que la Police française débarque. Les runners s’échappent : Ordal quitte l’autoroute à pied, pendant que le reste du groupe file à bord d’un SUV en direction de Lille pour semer les flics. Après avoir tourné un moment dans la ville, ils réalisent qu’ils ne parviendront pas à lâcher le mage policier qui les suit en astral (et qui a assomé Farès). Jammer contacte Charlene qui leur offre l’hospitalité extraterritoriale d’Horizon Europe.
  • L’entrée du site est bloquée par des voitures de police, et Jammer force le barrage, non sans que le SUV (ainsi que Farès et le Penose qui les accompagne) ne soit criblé de balles.
  • L’accueil chez Horizon est froid : menottage, fouille, interrogatoire. C’est heureusement Charlene qui mène la danse et qui guide les runners pour leur éviter de trop en dire. Farès est soigné pendant ce temps par une équipe de médecins d’Horizon.
  • Ordal, après avoir avisé Cordero de l’échec partiel de la mission, revient sur Lille : Jammer a pu le contacter et lui indiquer leur détention au sein d’Horizon. Devant les flics de la Police française qui enquêtent à l’entrée de la corpo, il se fait passer pour un Gendarme de la Garde Républicaine aux prises avec les runners. Il obtient le soutien de l’inspecteur présent, et rencontre une cadre d’Horizon chargée de cette affaire : Charlene.
  • Cette dernière est (trop) rapidement convaincu par les arguments du faux Gendarme, et lui remet les quatre prisonniers sous prétexte de la coopération inter-institution. Tout le monde prend place à bord du van de Sybille, un contact d’Ordal, et le véhicule s’éclipse avant l’arrivée des vrais fourgons policiers.
  • Planqués dans une vieille maison abandonnée au sud de la banlieue lilloise, vous évoquez les différentes possibilités pour récupérer le tempo. Cordero est furieux de voir la tournure des événements, d’autant plus que Munoz, parti pour Liverpool, exige de lui qu’il sauve la distribution de la drogue.
  • Vous vous renseignez sur les positions lilloises du Vory. Jammer et Ganjack se rendent auprès d’un bar russe, mais l’endroit est trop bien surveillé, surtout que les mafieux sont en état d’alerte.
  • Vos réseaux vous apportent quelques nouveaux éléments : Turenne confirme que la drogue a été transférée au Vory par la Police française, et précise qu’Europol a un agent infiltré dans la mafia russe (sans connaître son identité) et Dylan a découvert l’existence d’un garage Penose à Europort où les véhicules peuvent être maquillés.
  • Vous contactez Cordero et lui expliquer qu’une récupération brutale semble difficile. Vous le convainquez d’opter pour une nouvelle stratégie : trahir les Penose (qui se sont avérés de mauvais allés), et confier la distribution du tempo aux vrais détenteurs du pouvoir dans le Nord : le Vor Tremaine-Guliyev, dirigé par Tamara Minglov.
  • Vous enquêtez sur le Vory v Zakone et apprenez qu’ils détiennent un bar au coeur de Lille.
  • Vous vous y rendez et impressionnez les Vor présents, au point de décrocher un rendez vous dans une zone industrielle de Lambersart, au nord du métroplexe Lillois.
  • Sur place, vous constatez un important déploiement (notamment magique) aux abords d’un bâtiment en construction : c’est là que se tiendra la négociation entre Tamara Minglov, accompagné de Clavicula, et Farès.
  • Farès parvient à négocier avec Tamara, notamment en lui apprenant la présence d’une taupe parmi les siens : Karamisek. Minglov est prête à reprendre à son compte le deal du tempo, à condition de marges intéressantes mais aussi que le Cartel lui apporte le corps du traite.
  • Vous quittez la zone industrielle et vous rendez immédiatement au domicile du traite, dans un quartier huppé de Lille, le quartier du Bois Blanc.
  • L’adresse que Tamara vous a donné correspond à une résidence très sécurisée. Pour y pénétrer, vous manipulez deux infirmiers qui interviennent à l’intérieur.
  • L’adresse est en fait celle de l’ex femme de Karamisek qui y habite avec sa fille Sara. Cette dernière prétend ne pas savoir où est son mari, mais vous finissez par obtenir le comcode de ce dernier.
  • Vous l’appelez pour lui dire que sa fille est hospitalisée. Dès son arrivée, vous l’assommez et l’exfiltrez.
  • Vous l’emmenez jusqu’au terrain vague de Lambersart, et l’abattez devant le Vory : les accord avec les russes sont scellés.
View
S2E08 – Casino Royale
… Pizzas, sushis & C4

casino-royale-embassy_explosion.jpgExtrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq
Date: 2071-05-15
Objet: Casino Royale
Tags: Yakuza, Mafia, Komun’Go

Quand je reçois un appel d’un Johnson qui hait le Yak autant que moi pour un job bien payé, la moindre des choses c’est d’aller au rdv… même si c’est dans l’Underground !
Pour autant, c’est pas glamour là-dessous. Grunk, un pote de GJ, nous fait passer et fournit quelques armes de poing. L’Underground est Tempo-free vu que la dope a tendance à leur provoquer des crises en mode berserk. Descente merdique, notamment à travers un supermarché rempli d’esprits insectes où Farès négocie une offrande humaine en échange de notre passage !?

Kaz & Dae sont au Motherland, sous la bonne garde de Sraacha (tête de troll givré).
Il veut qu’on tue Toju Shotozumi et Kosuke Tomisawa en 5j pour 300 sacs ! Un Kashira et un Oyabun… Je sais déjà que je signe, mais j’écoute les contraintes. « Fingers » Barducci doit porter le chapeau, c’est le démolisseur des Gianelli et ça doit se passer au poker des Yakusas, dans le Garden of Eden au pied du Shangri-La. On ressort et on s’y colle avec les recherches.

Le proprio est Alex Harrison, un inconnu. Il y a un réseau d’égout à proximité, pas dessous. Plusieurs sociétés ont accès sur accréditation. On choisit le nettoyage et Clean Bright.
Une reco du parking arrière : gardes, caméras, beaucoup de passage, 3 bâtiments alentours, brouillage wifi, détecteurs armes et chimique sur les portes, désactivables depuis l’intérieur.
Clean Bright : B&E, hack, badges accrédités volés et on fait le ménage tous les jours.
Fingers habite Auburn, il signe souvent « Bons baisers des Gianelli », et depuis 25 ans il fait péter tout ce que la famille lui demande mais il est trop bourrin pour être capo. Il a le contrôle du réseau de son immeuble et quand on se pointe, ça démarre en baston générale (il s’enfuit en-dessous par une trappe) avant de passer en guerre totale (son étage finit vitrifié).

Ordal le récupère dans la rue, se fait voir. Farès fait une illusion pour charger le Yak, je nettoie les vidéos et CCTV. Passage obligatoire suivant, la sonde mentale : il travaille en fait en équipe, notamment avec un hackeur régulier (Ewa Cato) et une fixer de la famille (Emilia), il est recherché par le FBI et il a deux planques avec explosifs : un bateau dans downtown (capteurs biométriques) et dans une société de produits chimiques (entrée par des connaissances). On choisit bien sûr le bateau, récupération d’explosifs, électronique et matos d’infiltration.

Je rentre dans le casino, désactive les sécurités et prépare un drone de nettoyage « bons baisers des Gianelli », Ordal pose les explosifs dans le local adjacent à la salle de jeux et les règle sur 22h30. On se replie et il met aussi des explosifs dans une chambre au Marquis où Fares garde Barducci stunned avec whisky et tempo pour les apparences. Fares doit sortir 30min avant l’explosion. Ganjack reste en support snipe.
A 19h, Dae appelle alors que tout est prêt de notre côté. Elle doit aller à la soirée avec Ciarnello. Ganjack fonce au pick up point et provoque un accident sur le VTOL juste avant que le Don récupère Dae. Pour que ça dure GJ en rajoute avec le péquin utilisé et Dae aussi. Je retourne au casino modifier l’horaire de la fête pour 21h45. J’ai failli me faire gauler mais les gars de la sécu m’ont pris en peine et voulait aller recadrer mon mec ! Ça se fait pas de cogner sa femme pour qu’elle ramène plus de cash… Bref, on est de nouveau sur les rails.
Shotozumi débarque à T-20’, Cooper à T-15’. Tomisawa à T-1’… Explosion. GJ headshot Tomisawa. 4 FBI sortent d’un autre hôtel et courent vers le casino. Farès quitte le Marquis qui explose aussi.
quantum-of-solace-hotel-explosion.jpg

Sur NewsNet ils annoncent des victimes, dont beaucoup de Japonais et Cooper (12 morts + 30 blessés). Par contre Exodus m’a appelé pour me demander si j’en étais… C’est ce que le Komun’Go rapporterait !?
Quelques heures après, on a rendez-vous avec Kaz au Tickler’s. Il est de plus en plus cramé, sans Dae. Remonté à bloc, il veut faire retrouver aux Seoulpas leur cachet tout en restant leader sur le Tempo. Le Yak a déjà fait un retour musclé au resto des Gianelli.
Il nous propose de changer d’air et d’employeur. Europe, Cartel fantôme. J’hésite. Quelques minutes après je sais qu’en fait j’ai pas le choix. Si je reste ça va me retomber dessus. Et sur Ex’ ou les filles. Dommage pour Tylor, c’était un bon coup…
Ça me permettra d’en apprendre plus sur cette saloperie. C’est de plus en plus dur de tenir au bout d’une semaine… J’sais pas si je vais réussir à me sevrer dès le premier coup mais c’est sûr que j’veux pas finir comme Kaz.

View
S2E07bis - le reveil de l Oracle
...(re)trouver une soeur

Extrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq
Date: 2071-05-05
Objet: Le réveil de l’Oracle
Tags: Yakuza, Shigeda, Technomancien, Amanda, Lili

Un break ça fait pas de mal après le bordel de la dernière run…
Overload est encore dans le coma. Les RH en confinement.
Ça me fait chier qu’Amanda se casse mais ça vaut mieux. A force de leur chier dans les bottes on va bien finir par les énerver ces Yaks. Elle m’aura au moins un peu ouvert les yeux. Tous les japs sont pas des connards finis… mais ça reste la norme.
Bref. J’ai prévenu le frangin mais comme d’hab’ il a pas l’air d’imprimer. J’espère que les homies veilleront sur lui si je pars d’une façon ou d’une autre. Je suis pas certaine qu’il en soit capable tout seul.
J’ai décidée de reprendre la main sur le tempo. Soit disant qu’il y a pas de downside à la dépendance… mon cul. J’ai vu Kaz. Je vais essayer de m’en tenir à mes classiques mais ça fait coupe faim cette merde. C’est exclusif.
Je me demandais ce que GJ en pense. Sûrement rien. Il est dur à comprendre le mec.

En tout cas, j’ai œuvré. Je vais finir par monter une asso’ d’aide aux technos à ce rythme! Comme Ty’ était pas dans le coin, j’me suis résolue à aller me détendre avec Stan. En fait, c’est le frère du GJ! Un peu jeune mais gentil. Bon, il m’explique qu’il a une sœur dans le coma. Mon oracle. Je passe la voir, ça se confirme. Lili elle s’appelle. Ils l’ont retrouvée à l’hosto dans cet état. Elle bossait à BlueLab une petite corpo d’OmniTech dans les adjuvants. Elle a été ramassée par la Star en légume, sur Auburn. Du coup, c’est sûrement son ADN que la Star avait et c’est elle qu’ils devaient chercher quand ils ont coffré Stan, pas Ganjack. Du côté de la petite sœur, une blessure à la cuisse et un état général crade mais rien de crunchy. Par contre son appart était trop propre. Pas de preuve mais mes tripes crient ‘enlèvement’. On a décidé de ramener son esprit dans son corps. Et justement, je savais où le trouver.

Himeji_castle.jpg

Depuis mon premier passage, ça aurait été logique qu’ils upgradent la sécu chez VOR Robotics. En plus, je risquais d’en avoir pour long. On y est allé tous les 4. Ordal et Fares en back up pour garder la viande, Ganjack avec moi pour ramener sa sœur une fois que j’ai refait le chemin.
Dans le serveur, on a en fait trouvé une prison psy avec plein de technos. Certains étaient sans doute pas récupérables et nous ont même attaqués! On a du bastonner une sorte de Fenris en s’enfuyant. Une bonne embuscade et c’était réglé. Côté meat world ils se sont lâchés aussi en neutralisant les gardes et la première escouade de renforts, y compris le drone de combat. On a du s’enfuir avant l’arrivée de la cavalerie parce qu’il n’y avait plus rien!
Une fois réveillée, elle a pas pu trop nous en dire. Là-bas, ils devaient servir des seigneurs, leur faire la bouffe et la musique notamment.

Il faudra vérifier qu’elle est pas en PTSD. Vu comment ses frangins se sont occupés d’elle depuis qu’ils l’ont retrouvée je vais essayer de la garder à l’œil et de me faire une petite place. Déjà ils ont accepté qu’Amanda puisse venir l’aider à reprendre pied. Lili ne savait pas être une technomancienne avant l’épisode!? Pas compréhensible mais ça alourdit encore l’expérience… Et Amanda n’est pas forcément en état de porter ça, surtout qu’elle est toute fraîche dans sa nouvelle vie et qu’elle vient de démarrer au Rainier’s Growler.

A suivre :
>> Chercher comment les Shigeda arrivent à retenir des technos sans lien corps/esprits
>> Trouver comment permettre aux esprits de retrouver leurs corps
>> Trouver un autre moyen de retourner sur le serveur, en masse cette fois, pour libérer tout le monde
>> Faire un max de dégâts là-bas et tenter de dénoncer les Daimyô pour les rendre légumes dans le meat world. J’ai déjà des idées de psychotropes taillés sur mesure…
>> Autre possibilité, localiser physiquement le serveur UV. Se renseigner sur la technologie nécessaire.

View
S2E07 - Kaz & Dae (Jammer)
... le prix du succès

Extrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq

Date: 2071-05-01
Objet: Jouer dans la cours des grands
Tags: Komun’Go, Yakuza, Downtown, Tempo

Dae nous envoie une invitation à une nouvelle exhibition au Tickler’s. Pour une fois, c’est une blanche qui nous réceptionne. On retrouve rapidement Kaz et notre danseuse préférée dans le salon. L’ambiance est pesante et le boss nous offre en direct un full time job. On doit assurer sa sécurité et celle de sa blonde de luxe pour 450¥/j. Kaz croit qu’on en veut à sa vie, qu’il a un contrat sur la tête. On va vite se rendre compte que c’est pas que sa parano… Ordal et Farès grattent jusqu’à 550¥/j. Tout le monde signe.
On ramène tout le monde chez eux dans Renton et on sécurise. Je m’occupe de mon domaine, Ordal fait du bricolage. Je commande aux RH un neutralisateur de caméras.
Tylor m’a informé que le flipside est du tempo coupé. Kaz explique que les Ragers ont récupéré une cargaison complète de tempo qui devait aller jusqu’aux Orks des Cascades. Il veut qu’on ramène Kane, leur boss.
On sait déjà où le trouver et on fonce dans le tas. On nettoie le bâtiment en face de leur QG mais Ganjack est obligé d’assurer une balle en headshot à travers une fenêtre… L’approche est finie. Du coup on rushe le QG et on finit par récupérer le tatoué. Farès a encore failli y rester. Un vrai glass canon…

On rapporte Kane à Kaz, qui lui fait passer un entretien musclé dans la salle de bain. Ordal et moi on se lance dans un contest de menuiserie et de jardinage dehors pour couvrir les cris. Le troll ressort façon boucher, la salle de bain est écarlate. Dae est écœurée au-delà des mots. Je réalise que quelque chose s’est brisé entre eux.
Kaz annonce en savoir plus et doit aller voir Gray-Wolf dans un hôtel. De son côté Dae doit escorter au Shangri-La un Don pour une soirée poker avec Toju Shotozumi… Ordal se casse avec Kaz, j’accompagne Dae, les magos restent en support pour nous.
Dae me prépare… franchement c’était pas désagréable et ça vaudrait le coup. Enfin, c’est pour une autre vie.
Ça fait bizarre de s’installer chez eux, d’entrer un peu dans leur quotidien. Dans son quotidien.

Avec Dae on retrouve Don Caesar ‘Numbers’ Ciarnello et on y va en banshee! Au casino, c’est grosse sécurité magique et physique, pas de réseau. Dans la salle, 1 croupier, 4 joueurs ; chacun avec deux gardes du corps. Il y a Ciarnello, Shotozumi, Kozuke Tomisawa (! Oyabun du Kenran Kai !) et Alan Cooper (Vice-président de Boeing Federated). Dae et moi on passe notre temps à aguicher les deux Yaks. Tomisawa réagit un peu trop et pas dans le bon sens… Cooper se fait plumer et part avant les autres. Il reste les Yakusas et nous. La tension monte. Ciarnello plume les autres aussi… Ça se termine finalement. Tomisawa annonce m’avoir déjà vue et demande si j’ai un frère sur Seattle… à suivre. En partant, on défile devant tous les gardes et je remets un de ses gorilles qui était au Homerun. On évacue en taxi sans faire de vague. En fouillant bien sur Dae et moi, je trouve des RFID qu’on laisse dans l’autocab et on rentre. Dae et Ciarnello ont été satisfaits. J’ai fait le job et mérité une prime de balles.

Pendant ce temps-là, c’est un Ordal un poil paniqué qui a appelé les magos… Il a perdu le boss! En fait, il l’a laissé monter seul au rdv, a entendu des coups de feu et le quatrième étage du Pacific Towers a explosé… Avant que le chevalier ait le temps de bouger, Kaz a sauté par une fenêtre et disparu. Farès et Ganjack le retrouvent rapidement chez lui, TiLoa les avertit que sa barrière a été détruite !


Le troll émerge peu après notre debrief. Pour Ganjack il doit s’agir d’une possession. Kane aurait dit que c’était Gray-Wolf Wolf qui a mis la prime sur son propre lieutenant!? Au rdv de l’hôtel, Yakamura a été accueilli par des Yaks! Il a perdu le fil peu après et ne se souvient de rien. Le Yak aux cheveux blancs vu pendant la poursuite dans DownTown y était. Il est au Kenran Kai et notre Johnson le veut. 30 mille pour sa tête, 50 vivant. La haine fait gonfler le credstick!

On cherche un peu et le trouve rapidement au West Inn Hotel. Les Yaks se sont tous planqués au 20è, on s’installe Ordal et moi au 14è pour un repérage classique. On décide de les cueillir dans l’ascenseur. On a bien tourné autour du pot pour accoucher d’un plan classique et efficace sur le papier. Je m’occupe du matriciel et de prendre le contrôle de la cabine. Ordal monte dessus. Farès et Ganjack arrosent avec leurs esprits. J’ai dû faire dégager un support matriciel pas bien gaillard. Ordal a été possédé par TiLoa pour essuyer des rafales à travers le toit, pas l’impression qu’il ait franchement apprécié l’expérience. Les magiciens ont envoyé la purée, mis HS les 6 Yaks qui accompagnaient Blondie et aussi un chien de l’enfer! Ordal a récupéré le mec, j’ai activé l’alarme incendie et je m’apprêtais à me barrer quand tout est parti en snafu.
Pour commencer, ils avaient tellement défoncé la porte de l’ascenseur que j’ai pas pu le crasher en bas… Ensuite Farès pète les plombs et décide sans prévenir d’achever les Yaks. Pour finir, je les croise tous dans le couloir en partant. Pendant qu’ils m’embrouillent deux officiers de Knight Errant débarquent quasiment la bite à l’air. Ordal a un macchab’ sur le dos, forcément ça les fait tiquer. Ils veulent nous escorter en bas. Les magiciens savent plus quoi faire, un Laes magique ou pas… Ca flotte alors que l’ascenseur nous descend au rdc où la Star nous attend à coup sûr… Et j’ai perdu mon sang froid putain. Une balle sur un KE, Farès en stun un autre et je cogne la gamine qu’ils viennent de troncher. Je renvoie l’ascenseur au 18è pour évacuer les corps et c’est à ce moment qu’un putain de mage de la Star débarque! Je droppe tout mon matos discrètement et on descend pour se faire cueillir par une escouade. Farès se casse en jouant les superman invisibles. Putain on s’est foutu dedans et il nous lâche. La merde totale. On finit dans un fourgon haute sécurité, Ganjack a le droit au traitement de faveur : masque à mage et magomenottes de rigueur. La baise complète. J’suis au fond du trou quand le fourgon se fait attaquer.
Farès est de retour, façon Terminator. Je l’aurais embrassé ce con!


On dégage dans les Barrens, à Glow City pour rester discret. Le sauveur va se refaire une santé. Il a tout donné pour nous sortir et les RH ont payé le prix fort. Pas sûr qu’OverLoad s’en sorte…
La haine revient. Je trouve l’hosto où Blondie a été déposé. Objectif : keep it easy, keep it simple. Le connard doit passer devant le boucher. Ganjack s’occupe de faire dégager l’esprit en patrouille. Je fais la conchita et TiLoa garde Blondie sous contrôle dans mon caddy de nettoyage. Heureusement Ordal a retardé quelques costards probablement du Yak. Un chauffeur de la blanchisserie a pas voulu jouer le jeu, je lui ai fait bouffer son volant et on a empaqueté le tout au hangar de Goldman. La boucle est bouclée. On a beau avoir eu des beaux contrats, le prix à payer est très très élevé. C’est pas la rallonge de 8 mille qui change quoi que ce soit. Bitch.

Au final, c’est bien Gray-Wolf qui a vendu Yakamura. Pour lui le Tempo est une vraie merde, pas moyen de maîtriser le circuit, trop de concurrence, etc. Et comme il avait pas eu moyen de calmer son second, il a décidé de se séparer de lui pour le bien de l’Anneau.
Avec la merde qu’on a remué tout le monde en a pris plein le costard. Le deal avec le Yakuza était un peu compromis et Yakamura lui a mis le nez dans la merde jusqu’à ce qu’il s’étouffe. Non seulement il reste dans la place mais il a un beau moyen de pression sur le natif qui sautera à coup sûr si son lieutenant parle de la trahison pour les ennemis de toujours.
Tout ça pour un statu-quo et une amitié de 20 ans qui se brise à la tête de l’Anneau…
Sans parler d’un couple qui semblait bien marcher…
Et des frères qui ont payé pour nous…
En plus on se retrouve exposé et avec tout le matos à remplacer…
Putain de dope. J’ai de la cendre dans la bouche. J’ai merdé et au fond de mes tripes je suis certaine que c’est Gray-Wolf qui avait raison. Salope de vie.

View
S2E07 - Un problème de Tempo (Ganjack : 3)
Chasse au Yak

Intro : Néant.

Kaz nous demande de retrouver ses agresseurs : un yakuza à la tignasse blanche. 30 000 nuyens pour sa tête, 50 000 s’il est vivant. Suite à notre demande, il nous confie sa chemise rouge de sang. L’analyse de la barrière mana révèle un présence résiduelle d’aura. Ganjack pense pouvoir reconnaitre la signature magique. A priori il pense qu’il s’agit d’un esprit… Jammer sécurise le comlink de Yakamura.
Ordal et Jammer vont à l’hôtel fouiller les décombres et voir ce qu’il reste des traces des Yaks. Les caméras de l’hôtel sont bouclées donc inexploitables, Mike Wire a réservé la chambre à titre personnel. Tiloa les accompagne pour analyser astralement les lieux : Comme des tentacules de sang qui traversent la pièce… Il semblerait que des êtres aient « explosés ». Une manifestation de magie violente (pas de sorts) a ôté des vies. La même signature que ce qui a détruit la rune de garde. La Star est sur les lieux, difficile d’explorer l’étage à loisir.

Fares et Ganjack vont chez ce dernier pour lancer un rituel et retrouver la trace des Yakuza. Ils philosophent sur leurs croyances/traditions. Après s’être préparés, ils entament le rituel qui dure 7 heures…

Pendant ce temps, Jammer est confronté à une CI noire et s’éjecte de la matrice alors qu’elle cherchait des vidéos de surveillance externe à l’hôtel. Quelques instants plus tard elle retente sa chance et identifie des Mercury comètes qui viennent du sud et se rendent dans l’hôtel (8 personnes), environ 30 minutes après que Kaz ait passé son coup de tel à Grey Wolf. Cinq types amochés en ressortent quelques temps plus tard et montent dans les caisses. A priori l’explosion qui a détruit une partie de l’étage a été provoquée par une grenade.

Le rituel fonctionne et Ganjack prend possession de l’ouïe de sa cible : Ca parle japonais, il n’y comprend rien. Il switch sur la vue : Appartement ou suite d’hôtel grand luxe avec du marbre et des sculptures holo. Des Japonais armés discutent pendant que l’un d’entre eux vérifie les bandages. Tignasse blanche dort dans un canap’. L’un d’eux recharge les armes, ils semblent un peu abattus. A priori ils se trouvent dans un quartier A. En milieu de matinée, la cible va à la fenêtre et Ganjack peu enfin avoir les éléments nécessaires à l’identification des lieux : Le logement est proche de SatPatch. Il mémorise les lieux, à priori 15 ou 20ème étage.
Nous identifions rapidement l’hôtel où se reposent les Yaks, il s’agit du West Inn, un hôtel de Downtown.

Ganjack envoie un mail à Jun Go Back, un de ses contacts, pour lui dire qu’il a entendu des rumeurs sur des tensions au sein de l’anneau et lui rappelle qu’il peut aider au besoin.

Ganjack et Fares vont dormir. L’opération « Kill Yaks » est prévue à leur réveil.
Ordal et Jammer se rendent au West Inn en reconnaissance. Ils prennent une chambre au 17ème (350 nuyens). C’est le vigile qui active les ascenseurs. Ordal se rencarde auprès d’un groom : les Yaks sont au 20ème étage : 8 hommes. Tignasse blanche semble craint des autres et est musclé… Le groom remonte avec le nom : Okusaï Tojiro. Jammer hacke le bâtiment.

Ordal descend sur le parking pour marquer les bagnoles. Un drone de la Star le repère. Quelques minutes plus tard, une bagnole de patrouille arrive. Ordal ayant anticipé, leur indique que sa donzelle a été bousculée par un malotru japonais… Les gars sont sceptiques et raccompagnent Ordal dans l’hôtel. Ils montent pour avoir la version de Jammer. Peu de temps après, deux gros bras du service d’ordre de l’hôtel se présentent également.

13h, Ganjack et Fares reprennent conscience dans un espace brumeux. Ils sont dans une espèce de rêve éveillé. Une ombre obscurcit le ciel. Sous leurs pieds les nuages se dissipent du fait d’un mouvement d’aile et laissent percevoir une ville dévastée. Des tours immenses abandonnées sont réduites en bouillie par une immense créature de type dracomorphe squelettique. Elle rampe dans la ville détruisant les bâtiments au passage. Appercevant Fares elle s’exclame : « Encore là ?! Deux n’y suffiront pas ! Ce monde m’appartient, vous n’avez rien à y sauver. Je vous montre ce qui est ! ». Une analyse astrale indique qu’il s’agit d’un esprit d’une puissance 8 ou 9. Les deux mages semblent le déranger dans son repas. « Je suis le faucheur et je vais ramasser mon dû ! » Il s’agit peut-être d’une Ombre, un esprit « mort ». Les deux shamans quittent ce plan et se réveillent d’un sommeil sans repos.

Jammer envoie son cafard dans la suite du 20ème : Les yaks se préparent.
Fares raconte à Ganjack sa première rencontre avec l’esprit : lors de l’attaque du dispensaire par les Yakuza. A ce moment là, le dragon s’approchait d’une ville et indiquait que la ville était condamnée puisque corrompue.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.