Shadowrun : La Fragrance d'une Orchidée

S3E07 - The day I died
…never fire at a dragon without telling your team

Bandeau-etoile-corps-celeste-clair-de-lune-vague-nuit.jpgExtrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq
Date: 2071-09-14
Objet: …never fire at a dragon without telling your team
Tags: Tempo, Olaya, Aztlan, Amazonie

Dès que j’ai réussi à les rejoindre je l’ai sentie. Ils étaient encore en train de se demander quoi foutre. C’est monté très vite cette fois. J’ai lâché rapidement, elle a fait ce qu’on aurait dû faire au premier jour putain.

Je sais pas encore pourquoi elle monte aussi vite et aussi fort. Ce matin là je savais que c’était le moment où jamais. Il était seul, pas préparé. Moi non plus. Nous non plus. La Haine a déferlé, elle a submergé toutes mes réflexions. Peut être que j’aurais fini par dégainer. Peut être que j’aurais tiré quelques centimètres au-dessus du crâne de ce gamin. Peut être que je ne serais pas morte. Avec le recul je suis quasi certaine qu’il s’est interposé pour protéger sa descendance. La Haine n’en avait qu’après lui et elle ne perd pas de temps avec des ‘si’ ou des ‘mais’…

De Berail a riposté. Fort. Les sensations sont difficiles à retranscrire. J’ai eu l’impression d’être brûlée par des milliers d’aiguilles et que mon esprit a été écrasé après qu’il ait déchiqueté mon abri illusoire. J’ai tout de suite compris que je supporterai pas une nouvelle vague. La suivante m’a laissée au sol, la conscience brisée, la confiance brisée. La Haine n’a pas pu me maintenir debout. Elle ne l’a pas égratigné. Pourtant elle a tué le dragon.
Sans elle, les autres auraient laissé partir de Berail et le gosse. Le combat a été bref et interminable. Violent et merdique au possible mais ils l’ont eu. Ils l’ont décapité et aujourd’hui la Faiseuse doute de sa mort. Si elle voit vrai, il reviendra et voudra faire un exemple.

En attendant, on va à la source pour stopper le Tempo. Fares s’est fait remplacer le bras pour éviter de les prévenir. Putain, je ne peux pas marcher sans serrer les dents et on parle d’approche en HALO ou avec des hélicos de combat au milieu de la forêt du pays d’Oz.

Il y a des journées qui devraient compter comme des années. J’ai été attaquée par une armée de space marines. J’ai été anéantie par un dragon. Un esclave éveillé s’est invité dans mon esprit. D’ailleurs, je lui ai seulement luxé le genou et brisé un radius, si je le revois je le finis. Iaré a volé mon corps. Et c’est de loin ça le pire. Je sais pas comment l’empêcher maintenant qu’elle a un lien. J’en ai même peur de dormir…
J’ai uploadé le data et lâché le BlueMem au milieu du combat. Je ne pensais pas m’en sortir. Je n’aurais pas dû m’en sortir. Maintenant, je sais plus s’il vaut mieux prévenir Hex que je suis en vie… Je crois que je vais attendre après l’Amazonie. Ça sera peut être l’heure de raccrocher, de passer à autre chose. Je vais peut être ouvrir un dojo. Ou un centre de formation clandestin… Putain, j’en sais rien en fait. Quelque part je prends mon pied dans ce merdier. Et c’est pas le genre de job à mi-temps.
Il y a vraiment quelque chose qui est parti en couille dans ma vie. Nam, tu me manques. J’ai tellement l’impression d’être à la dérive.

759092117-etoile-corps-celeste-clair-de-lune-vague-nuit.jpg

View
S3E06 - Cramé aux deux bouts
Une nouvelle trahison

s2e045.jpg

Runners :
# Ordal
# Farès
# Jammer
# Ganjack

Bogota, Amazonie, 11 août 2071

  • Votre avion privé arrive à l’aéroport de Bogota. Vous y êtes attendus par Uribe, nerveux, et ses chiens de garde qui vous conduisent jusqu’à l’hacienda de Salazar, isolée en sortie de la ville, au milieu des plantations.
  • A votre arrivée, vous êtes conviés à vous installer dans la dépendance. D’autres invités sont présents, membres haut placés du Cartel. L’endroit est très surveillé, et Salazar n’est pas visible. Vous faites connaissance avec le fils de Jaime Salazar, et suspecté quelques capacités magiques rares chez lui.
  • Après un repas tendu avec le Cartel et une nuit calme, une réunion est organisée avec les jefes et jefas d’Olaya, présidée par Salazar en personne. Ce dernier est furieux contre Riveros qu’il pense être la traitresse qui a offert le Conseil fantôme aux Aztlans et au Cartel de David. Vous peinez à contre argumenter, tellement il est persuadé que Graciela cherche à le doubler.
  • Il se calme lorsqu’il vous écoute, et lorsque vous lui proposé une nouvelle drogue en cadeau, plus puissante que le Tempo. Mais avant d’avoir fini cet échange, des tirs d’armes automatiques se font entendre au sud de l’hacienda : vous êtes attaqués !
  • Des hommes en tenue de combat high tech encerclent le domaine de Salazar et ouvrent le feu sur les chefs d’Olaya. Uribe se jette pour faire barrage de son corps et protéger Jaime Salazar : il meurt coupé en deux par une rafale. Les autres jefes du Cartel sont visés, ainsi que les hommes de main d’Olaya. La puissance de feu impressionnante vous forcent à vous replier vers la maison principale avec Salazar. A l’extérieur, c’est un massacre.
  • Au sein de la maison, vous organisez une contre offensive pendant que Jammer pirate les serveurs du Cartel. Vous intervenez à l’extérieur pour sauver le fils de Salazar après que celui ci vous ai révélé l’existence d’un tunnel d’extraction sous la demeure. Le fils de Salazar dans les bras d’Ordal, suivi par Salazar, vous quittez l’hacienda dans ce tunnel étroit et lugubre.
View
S3E06 - Chez les narcos
…balade dans la gueule du loup

casino-royale-embassy_explosion.jpgExtrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq
Date: 2071-09-14
Objet: …balade dans la gueule du loup
Tags: Tempo, Olaya, Aztlan

Fuck me. Je préférais encore les putains de guerriers chats. Pas sûr qu’on s’en sorte c’te fois. Je fais une entrée rapide pour quand ‘Tali pourra émettre, au cas où… Au cas où j’oublie quelque chose. Au cas où il m’arrive quelque chose. On n’est pas encore sorti le cul des ronces.

Bon. On est à Bogotá chez Salazar. Il vivait comme un narco au milieu de la jungle. Récap’ minute :
J1 on est mis à poil à l’arrivée, des brésiliennes de partout, un spider, des drones de proximité, trois stormclouds et la nuit une meute de biodrones. Pour ce que j’en vois ça peut être du Parashield mais j’y mettrai pas la main. Un gros paquet de fric dans tous les cas. Quelques autres invités triés sur le volet, pas du genre causant. Smartass réussi à lever une bombasse, le chevalier et le glass canon manquent se faire taxer le briefcase avec le cocktail… par le gosse de Berail ! Gamin, qui est métisse au passage. Farès pense d’ailleurs que son aura est maquillée par de la magie SOTA.
J2 au matin, nouveau Conseil Fantôme et nouvelle embuscade. Uribe et de Berail nous chargent en mode frontal : on n’est ‘que’ des runners à la botte de Riveros et pas des membres du Cartel; elle a organisé l’attaque de Los Angeles pour éliminer tout Olaya au profit du cartel de David avec qui elle a des contacts depuis longtemps; blablabla… Uribe peut pas finir notre jugement à charge par contre. Il se fait trouer par une rafale. Merde. Des putains de space marines qui débarquent de la jungle. Une version meatworld de Fall of Rio, avec des battlesuits sorties direct de cauchemars sous Ayahuasca. Je demande mon reste et je la joue discrète. De Berail doit être protégé magiquement, une rafale de rifle ricoche sur lui juste avant qu’on se replie dans son hacienda. Je jurerais avoir vu un reflet astral. Les mecs couvre notre position pendant que Tiloa ramene le corps HS de GJ. On récupére notre matos dans une pièce sécurisée, le spider y organise la défense depuis son fauteuil de capitaine. De mon côté, je profite forcément de l’occasion pour lancer le Blue Mem et mon poisson pilote sur le serveur de l’hacienda. Les personnes de confiance sauront où trouver les données si ‘Tali peut les émettre. Si le Blue Mem retrouve sa tanière, Van Evara en aura peut-être pour son argent. Bro’s, je vous laisse découvrir le truc. Mon who’s who est et j’ai un mind map en évolution ici. Hex, je compte sur toi et les RH pour bien utiliser le data. Il faut stopper la diffusion du Tempo. Si j’suis pas là pour le topo, prends soin des miens et des filles…

Tout de suite, j’essaie de rattraper l’équipe dans les tunnels. Farès a retapé Ganjack, Ordal a récupéré le gamin. Ils sont avec GJ, les Salazar et l’ork chromé, le seul qui reste du Conseil. J’ai retardé les spaces marines mais ils sont derrière moi et le spider a grillé…
Si je dois y passer les Aztlans vont payer le prix fort et je fais ouvrir la voie à Salazar de l’autre côté. Je doute que ça stoppe le Tempo et pas sûr que la Faiseuse vaille mieux que de Berail mais il faut être pragmatique… J’me suis laissée déborder depuis bien trop longtemps. On n’a rien vérifié du tout sur Riveros à Caracas. A ce stade c’est même au-delà du double cross. Dans la rue je serais déjà froide en étant aussi sloppy. Faut que je repasse en mode gosu. Que j’arrête de subir.

Ah merde, une comm’ de GJ, je vais la prendre. Faut que je garde les yeux ouverts si je veux sauver mon petit cul.
Ouais merde, ça va le faire. Je vais m’en sortir… Il me reste un paquet de trucs à remettre d’aplomb et je vais avoir besoin de sortir couverte. Snake Bite, je vais te la commander c’te putain d’armure.

View
S3E05 - Grand Nettoyage
La loyauté est une vertu rare dans les Ombres

s2e045.jpg

Runners :
# Ordal
# Farès
# Jammer
# Ganjack

Caracas, Amazonie, 9 août 2071

  • Vous accompagnez Graciela Riveros, toujours possédée par Yajé, jusqu’à Caracas. Son service de sécurité vous renforce jusqu’à votre arrivée dans son domaine d’El Avila.
  • En chemin, Yajé répond à quelques questions, et ses réponses permettent de comprendre qu’il existe plusieurs types d’esprits-épines, chacun animé par ses propres motivations.
  • Revenu à elle et en sécurité, Graciela vous invite à reprendre vos forces. Elle vous explique que la situation joue en sa défaveur et qu’elle apparait suspecte aux yeux du Cartel et de Jaime Salazar qui pourraient voir en elle une traitresse au service de l’Aztlan et du Cartel de David.
  • Elle est la jefa de Caracas pour le Cartel, et vous demande de vérifier la loyauté de deux de ses contacts importants, et de les faire disparaître en cas de double jeu.
  • Le premier, Rayo, le chef du gang de l’Alianza, squatte le port de La Guaira et protège avec ses hommes les entrepôts de KondOrchid. Après l’avoir espionné, vous découvrez qu’il est toujours fidèle à Graciela Riveros mais qu’un de ses lieutenants envoie des renseignements à Ramon, un local au service de Bogota et du Cartel. Après en avoir référé à Riveros, vous rassemblez des preuves, capturez Ramon et le traitre et les offrez en pature à Rayo.
  • Le second, Rita Tuero, est une femme d’affaire du Cartel, et accessoirement la cousine ou la nièce d’Uribe ou de Salazar (cela n’a jamais été très clair). Quoiqu’il en soit, quelques recherches magiques organisées par Ganjack vous apprennent que la femme est morte, torturée entre les mains des Aztlans.
  • Riveros, dont les positions à Caracas sont renforcés grâce à vous, vous expédie à Bogota à la rencontre de Salazar pour le convaincre de sa bonne foi. Elle lui offre des infos sur ce qu’est devenue Rita Tuero ainsi qu’un nouveau dérivé du Tempo, une version améliorée qu’elle vient d’achever.
View
S3E03 - de Lisboa à Caracas par Los Angeles
...Sur les traces des esprits Epine

Extrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq
Date: 2071-08-09
Objet: …Sur les traces des esprits Epine
Tags: Tempo, Olaya, Aztlan

Je dors plus assez… Enfin, pour être plus précise, c’est que je me repose pas. J’ai même du mal à me souvenir de ce que je fais. A peine 10 semaines qu’on a quitté le ‘plexe et pourtant… Pourtant j’ai l’impression d’avoir perdu Ex’ & Hex, Amanda et Krystal, ma famille. Pourtant j’ai l’impression que je n’y retournerai pas. Pourtant je sais pas par où m’en sortir. Ni comment.
lac-natron-4.jpg
Dès que je ferme les yeux je me retrouve à nager dans un lac à flanc de montagne. Je suis bien, au frais sous les étoiles… Je sors de l’eau sur un vieux ponton en bois branlant. Petit à petit, je commence à me tendre sans trop savoir pourquoi, j’ai la chair de poule. Des fois ça dure un peu plus. Au loin, une aurore boréale… Ou plutôt un feu. Un putain de brasier qui enflamme le ciel. Et maintenant, juste devant moi, un cadavre sort du lac. Jamais le même. Au début c’était Yajé, enfin la femme décharnée que squatte Epine. Puis j’ai eu Salma… Puis Dae, puis Krystal… Et hier, moi.
bag-bones_797229.jpg
Ça a commencé à Caracas. Mais en réfléchissant bien ça remonte au carnage de LA. Le Bliss ne suffit plus. J’ai besoin de vraiment dormir.


Lisbonne… Tout est dans un brouillard entre shopping de luxe, missions sans queue ni tête et hallucinations à coups de BTL. Je sais même plus pourquoi on est venu ni quand on est parti. Le seul truc dont je me souviens vraiment, c’est de Ganjack en train de bouffer des cadavres de gangers au milieu d’un parking pendant que des snipers nous encerclaient… Toute l’équipe fait comme si c’était normal… Une sorte de tabou refoulé. Pas chez moi.

Après ça, direction LA avec Sacristán. Enfin fini le Bus Tour mais pas tout à fait rentrée. Quelques jours de taf tranquille. Quelques semaines en fait. Tout reste dans un brouillard. Je me souviens du début. Ca a viré au snafu à l’aérodrome. Partis pour récupérer Riveiros, on a eu un VTOL qui rentre dans un hangar sans ouvrir la porte, des pompiers qui sortent les PM plutôt que la lance, une haie d’honneur enflammée sur le périph’, des hélicos au cul et j’en passe… Rdv au sommet pour Olaya dans une tour. Salazar qui discute serré avec les autres cartels, puis les guerriers chats du Cartel d’Aztlan qui débarquent pour faire le ménage… Fuck me. J’étais en tailleur Fendi, autant dire à poil. Rien, même pas un coupe papier ! On s’abrite comme on peut, on évite la mitrailleuse lourde et les grenades mais en se barrant je me suis faite déchiqueter par un chat et son fusil. Je revois encore au ralenti la rafale sortir du canon incandescent. Les implants évitent que je sois éblouie par les flashs et aident mon oreille interne à digérer les 150dB de la rafale… mais ils ne font rien pour mon ventre ou ma cuisse quand ils se font traverser de part en part.
Snake Bite m’a dit qu’il pouvait m’avoir une armure de Firewatch… J’y pense sérieusement.

Bilan, on perd Sacristán, on embarque Riveiros mais on laisse Uribe et de Berail / Salazar. En fait, on récupère le corps de la Faiseuse mais il y a Epine à la place de Graziella. Tout le monde trouve ça normal et on part avec elle/ça jusqu’à Caracas, dans sa villa, le siège de Riveiros Applied Mnemonics sa boîte… 20 ans qu’elle bosse avec de Berail / Salazar mais elle sent que le vent a tourné. On vérifie deux de ses contacts en ville. Rayo, un jefe local, se fait doubler par un ganger qui bosse pour Salazar via un intermédiaire, Ramon. Les deux se font récupérer, Rayo est clean. Pas la même côté jet set avec la petite Rita Tuero qui a été récupérée par les Aztlans avant qu’on arrive. C’était la cousine de Salazar… La conclusion logique à toute cette merde ? On se casse après avoir reçu notre solde et on évite de Bérail comme la peste. Conclusion version Olaya ? On va à Bogotá pour tchatcher avec Salazar dans son hacienda…
Forcément ça va mal se passer.

J’ai besoin de dormir… et de me reposer. Ca y est, je sens que ça vient…
BD_Zombies_3.jpg

View
S3E03 - Le Sang du Sud
Double cross

s2e045.jpg

Runners :
# Ordal
# Farès
# Jammer
# Ganjack

Lisbonne, Portugal, 3 juillet 2071

  • A Lisbonne la distribution de tempo est négociée avec un gang afro-européen, le Kussundulola, qui s’entend bien avec la branche locale de la mafia italienne, la famille Baptista.
  • En ville, Ganjack rencontre Epo, une chamane urbaine de sa connaissance, qui est inquiète au sujet du tempo. Cette dernière lui remet un rapport volé à Interpol qui retrace la distribution de la drogue éveillée.
  • Vous êtes chargés par Cordero d’apporter au gang la première grosse livraison de tempo, l’équivalent de trois millions de nuyens.
    p_lisbonne.jpg
  • Sur place, après avoir pris des précautions pour ne pas être suivis, vous entrez en contact avec les africains au milieu d’une cité HLM des quartiers pourris de Lisbonne.
  • L’échange commence bien, mais d’un coup, vos interlocuteurs, dont Zaadia Dao, sont abattus par des tirs de sniper. Ganjack est également blessé.
  • Le repérage des snipers est compliqué par la densité urbaine de l’endroit, mais Farès (en lévitant) et Ordal (via son drone) parviennent à en localiser un.
  • Pendant ce temps, Ganjack est possédé par un " esprit-épines " qui commence à dévorer les cadavres autour de lui.
  • Tiloa intervient au secours de son Hougan, mais il est banni sur le champ.
  • Jammer récupère les paquets de tempo laissés au sol, tente de récupérer Ganjack mais abandonne ce projet devant le monstre qu’il est devenu.
  • Ordal surgit et affronte l’esprit-épines, mais Ganjack possédé envoie le runner au loin d’un simple geste.
  • Farès blesse le sniper qu’il pourchassait, et lui sonde l’esprit : il apprend que les assaillants sont des agents de la Fratellanza, des soldats d’élite de l’Alta Commisione, venus délivrer un avertissement au Cartel.
  • Dans l’urgence, il revient vers Ganjack et parvient de peu à chasser l’esprit-épines.
  • Ganjack est choqué par ce qu’il vient de vivre : son esprit a été envoyé " ailleurs ", dans une forêt agressive mystique, et fut embroché sur la branche d’un arme qui lui volait son essence… Découvrant qu’il avait goûté à la chair humaine pendant cette possession et confronté à l’absence de Tiloa, il perd pied.
  • Jammer et Ordal remballent tout et quittent les lieux en urgence.
  • Cordero, avisé du massacre, envoie les runners livrer le tempo à une autre adresse. Il prévient Munoz de l’avertissement. Ce dernier prépare un grand événement KondOrchid en préambule du Grand Tour, avec plus d’un millier d’invitations, mais il refuse d’annuler devant le camouflet que cela engendrerait. Cordero, mécontent de cette réponse, en avertit Sacristan pour se couvrir.
  • Avant la réception, Ganjack apprend de Tiloa que l’esprit-épines est effectivement un esprit corrupteur, provenant ni du domaine des hommes ni de celui des esprits et qu’il a ressenti en cet esprit un pouvoir ancestral, comme celui, puissante, qu’on peut trouver chez les dragons. Néanmoins, cet esprit ne ‘pense’ pas comme un esprit, un homme ou un dragon. Il est … d’ailleurs.
View
S3E02 - Death on Mars
La bouillabesse déborde...

s2e045.jpg

Runners :
# Ordal
# Farès
# Jammer
# Ganjack

Marseille, France, 15 juin 2071

  • Vous suivez la délégation du Cartel jusqu’à Marseille, où vous posez vos valises dans un hôtel grand luxe, installant une planque dans un bateau du port.
  • A Marseille, la distribution du tempo est confiée à une Triade sino-vietnamienne dirigée par Michel N’Guyen, le clan des 51 Gorgones, petit joueur coincé entre le Milieu marseillais (affilié à la Mafia) et le Vory v Zakone.
  • Cordero vous confie aux mains de N’Guyen pour renforcer la position de la Triade en déclenchant une guerre ouverte entre les deux puissantes organisations criminelles.
  • Vous échafaudez un plan menant à l’attaque d’un port du Milieu par le Vory, pour une cargaison fictive de tempo. Les russes lancent l’assaut, mais sont repoussés par les mafieux marseillais dans un déploiement défensif impressionnant.
  • Après que vous ayez fusillé en pleine rue des dealers du Milieu en vous faisant passer pour le Vory, N’Guyen vous demande d’abattre Laurent Vergnon, comptable du Milieu en partance pour la Suisse.
  • Vous tendez une embuscade à Vergnon et à son convoi au coeur de la Fosse, zone industrielle toxique au nord de Marseille. Le comptable et ses gardes du corps y passent sous les explositions et les tirs de sniper.
  • Le Milieu déclare la guerre ouverte au Vory, qui cède rapidement. Pendant ce temps, le Clan des 51 Gorgones gagne en puissance pour la vente du tempo.
  • Pour fêter les accords d’installation de KondOrchid sur le port de Marseille, Munoz organise une grande soirée sur un yacht en Mer Méditerranée, et vous complétez la sécurité en plus des gros bras Sud américain venus renforcer les effectifs de la délégation.
  • Sous l’effet du tempo, la soirée vire à la débauche, mais vous permet de croiser Riveros et Henri Uribe, deux pontes du Cartel d’Olaya, qui s’affairent actuellement à la distribution de tempo sur la côte Pacifique.
  • Alors que la soirée est bien avancée, une Salma Munoz ensanglantée débarque en pleine réception. En transe, elle ne réalise pas qu’elle vient d’émasculer un grand fils de la Mafia italienne, Silvio Vincenti, et de tuer un autre homme, lors d’un rodéo sexuel débridé.
  • Hésitant, Cordero achève Vincenti et vous demande de nettoyer cette merde. Outre la mise au frais du cadavre du mafieux, cela implique la traque mortelle d’une fille témoin des faits.
  • Apparemment, Salma a été possédée par un esprit néfaste, orné d’épines.

p_mil.jpg

  • Avant de quitter Marseille, Cordero vous envoie espionner une rencontre du Vory au sein de leur bastion marseillais : le Tcherno Bill, où un ponte russe, Vlad Kasinsky, doit tirer l’oreille de son lieutenant local, Natalya Mnouchkine.
  • Vous infiltrez les lieux, et notamment l’étage où se situe une planque des mafieux russes.
  • Alors que vous surveillez l’arrivée de la délégation russe, une équipe de paramilitaires surarmés débarque et ouvre le feu sur les russes. Leur objectif : descendre les chefs russes, quitte à faire des victimes collatérales.
  • Vous réalisez que ces hommes sont menés par Oscar Jordão et que leur assaut est très efficace.
  • Les chefs russes parviennent à fuir en passant par les sous sols infestés de goules du bâtiment.
  • Suite à ces faits, Cordero et Munoz débattent de l’utilité d’un passage en Italie. Le pays est dangereux, terre dominée totalement par l’Alta Commisione qui rassemble toutes les mafias du Sud.
  • Alors qu’Ordal propose d’aller en Italie (pour mener une vengeance personnelle), les autres runners suggèrent d’éviter l’endroit et de passer directement au Portugal.
  • Visiblement contrarié, Munoz accepte et la délégation prend la route pour Lisbonne.
View
S3E02 – Massilia
... pastis ou vodka sur vos nems?

Extrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq
Date: 2071-06-09
Objet: … pastis ou vodka sur vos nems?
Tags: Tempo, Olaya, Vory

Après avoir bien mis le waï d’Europort jusqu’à Lille, on est descendu quelques heures de route plus au sud. Les Muñoz nous ont rejoints mais on les a pas beaucoup vus. Comme disait Snake Bite quand il se la jouait Sasun Nim : “Patience est mère de toutes les vertus”.

Pour le boulot, same old story. Le Cartel est pas allé voir les gros du Milieu et bien sûr, pas non plus le Vory parce que… en fait, je comprends toujours pas leur logique. Bref, on est en business avec Michel Nguyen – ça ne s’invente pas – du clan de la 51è Gorgone – non, vraiment, ça ne s’invente pas… Comme d’hab, c’est Cordero qui nous paye et c’est lui le client mais on se retrouve à faire le taf pour les locaux. Au programme, monter le Vory contre le Milieu.

srr_concept_docks.jpg

On prend 2 dockers qui dépensent des liasses et du Tempo chez les Ruskovs. Ceux-ci apprennent rapidement qu’un container plein de Clams est au dock 9 et décident d’aller se servir. Malheureusement, ça se passe chez le Milieu et la sécurité les choppe les mains dans la confiture. Ils ont eu du mal à discuter calmement… Ça a fait un peu de bruit ! Après coup, Nguyen nous a fait la vierge effarouchée parce que les gros s’entretuent alors que ni sa triade, ni KondOrchid, ni Olaya n’apparaissent dans l’histoire… et qu’il n’y avait pas l’ombre d’un patch de Tempo sur les docks! Same old story.
__________
Date: 2071-06-23
Fuck me. ‘Sont pas trop speedés les froggies. Rien qu’y a bougé après ça. Du coup Michel remet le couvert et on se retrouve à buter les fourgues du Milieu à la chaîne. Toujours rien.
Les gars ont réalisé que Farès s’est fait baisé par sa vieille copine Tamara. Il joue l’indic pour le Vory et fait des rapports réguliers à la mage de Lille. Putain, même nos magos se font mettre par la magie. Saloperie. En plus, on a un Eurocop sur le dos à cause du mec qu’ils ont refroidi à Lille : Giordao. Ganjack découvre qu’Ordal veut buter de Bérail et le digère pas. Ça pue.
Michel nous rappelle. Il veut frapper le cashflow du Milieu. On a un contrat sur un banquier et une attaque dans la Fosse sur le dos du Vory. Encore. On s’exécute au mieux, explosifs, sniper, esprits et battlesuit… Ça finit par payer et les locaux défoncent les Russes en quelques jours. Munoz organise une sauterie pour fêter ça. On en a enfin fini avec le Michel…

Ciroc-Yacht-party-image600x304.jpg

Pendant notre croisière VIP on avait des corpos et des Jet Set et des KondOrchid dont l’équipe Pacifique : Henri Uribe (le n°2) et Graciela Riveiro (la n°2.5) mais pas Sacristán. Farès apprend que le Pacifique est en guerre, le Yak les attendait de pied ferme. Je profite de l’occasion pour récupérer les échantillons d’Uribe et Muñoz. L’occasion est belle.
Le tempo inonde la place qui glisse petit à petit vers l’orgie. Salma déboule façon BrainDead. Ganjack gère, je rapplique avec Cordero, Ordal compte les poissons et Fares les oiseaux. Bilan, une partouze à 4 qui a fini avec un bras et une bite un peu trop loin de leur nombril, une Munoz zombie façon Kaz cannibale, une PP en état de choc, un fils de capo émasculé et une fuyarde en soute. Cordero bug et Riveiro décide de garder le mafioso au frigo et d’éliminer les autres témoins.
images.jpg
Farès lance de son côté une sonde mentale sur Salma malgré mon refus explicite et celui de Ganjack. Je l’arrête d’un coup, littéralement. Il proteste et boude comme un gamin. Il refuse même de nous aider à brouiller les pistes en faisant réapparaître le mafieux et son escort à Marseille le lendemain. Ordal sort de l’eau et range ses palmes. Il faut qu’on cause. Faut que j’appelle Krystal… et Dae. Faut que je voie Snake Bite.

View
Aurevoir tristesse, bonjour soleil
Réussite

Il est appréciable de noter nos dernières réussites collectives. Il faut les souligner et s’en rappeler pour continuer à avancer de la même manière.

Dans un premier temps et malgré nos hésitations, nous avons réussi à retrouver l’infiltré du Vory.
Nous étions à deux doigts de passer à coté mais non! Nous retombons sur nos pattes.
Nous retrouvons l’homme et nous le livrons au Vory en une nuit l’affaire était réglée.

Nous étions un groupe chaotique avec des fortes individualités mais poussé par les vents du changement, soufflées par la Déesse, nous accouchons d’un groupe solide ou les fortes individualités desservent les même projets.

Nous avons enchaînés sur la dernière run. Le soleil et le pastis nous accompagnant nous avons réussi avec brio.
On nous demandait de simuler une attaque du vory sur une base du Milieu marseillais. L’attaque était à notre portée mais nécessitait une prise de risque importante. Il était tellement plus agréable d’effectivement déclencher cette guerre.
Je crois que les triades ne s’en sont pas remises. Elles attendaient une attaque le lendemain mais le soir même le Vory intervenait avec une vingtaines de personne face au Milieu.
Les triades ont mis la main sur un marché fructueux mais elles ne se rendaient pas comptes que le trésor était convoité.

View
S3E01 - Eurotrip
... bus tour le nez poudré

Extrait du datalock AT2071Bcg7XUu2Nsq
Date: 2071-05-20
Objet: Bus Tour le nez poudré
Tags: Tempo, Olaya, Vory

J’ai essayé de me défouler ça a rien fait. J’ai besoin d’évacuer. Les Cartels veulent élargir leur turf au vieux monde mais sérieusement, ils s’y prennent comme des homies de la ’50 street… Je peux plus m’encadrer les Munoz. Voilà qu’on est en train de chauffer le Vory sur ses terres pour des cols blancs. Il y a bien Cordero qui semble connaître le job mais on sait pas encore vraiment à quoi s’en tenir. Du coup, je peux pas vraiment dire que le double cross me dérange.

Bon. Pour commencer sur Europort, on a fait une virée au Amsterdamned. Soirée pourrie avec une apparition remarquée de miss Munoz. Bien roulée mais encore ado. Le tarif des consos a pas pu être fixé. On a remis le deal au lendemain. La bimbo sert de catalogue à Spinrad et profite des muscles de Cordero pour se sécuriser. Pas franchement pratique pour les discussions discrètes!

Le lendemain donc, on rencontre les blonds. Un accord rapide, ils vont chercher la came. L’entrepôt a été vidé. On y va pour Olaya, les Penose jouent pas franc-jeu mais on tient une piste qui file à 150km/h vers le sud. Je fonce avec Fares. Ordal et Ganjack sont en retrait. Quelques minutes qui coûtent cher. Chez les ruskoffs on fait pas semblant. Sans préliminaire, on nous blaste avec un putain de truc magique, des rotodrones et un rigger à la con qui a voulu me foutre dehors. Chaud. Bilan, le support est arrivé juste à temps pour voir les derniers popov se foutre en l’air et couper toute l’autoroute… Comme d’hab, c’est là qu’on a fait de la merde. Sérieux, transférer deux semies dans un pick-up? On a fait les cons jusqu’à l’arrivée des cops locaux. Fares se retrouve HS alors qu’il a voulu se la jouer solo contre un putain de mago qui se tape l’incruste, classique. Ganjack qui réagit pas et le chevalier qui s’est barré à pied de son côté… Me font tous chier sur le coup. Mention spéciale au glass canon qui la ramène après alors qu’il a pas fait le job. L’autre enfoiré de mago pilote tranquillement ses collègues pour nous serrer. Je finis par demander un service à Van Evara. Horizon a mal pris notre passage, le tarif sera élevé pour moi. Ca valait le coup. Je retournerai pas au panier.

Une fois au calme, on discute avec Cordero. Changement de stratégie. Les blonds ne servent à rien, on discute avec ceux qui ont les plus gros flingues. C’est pas ma tasse de thé, je laisse faire les mecs et j’en profite pour régler mes dettes. J’ai un peu discuté avec Van Evara et on a rapidement trouvé un accord. Rien de comparable avec le job des gars. Farès a retrouvé une vieille connaissance. Ils ont taillé la bavette et l’équipe s’est engagée à refroidir un autre infiltré pour le compte du Vor V Zakone en étant payés par Cordero!? Bref. Heureusement je n’y étais pas, ils s’en sont bien sortis a priori et m’ont laissé ma part.
Après ça, on file dans le sud. Au pays du pastis si important pour notre glass canon.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.