L'histoire

" La Fragrance d’une Orchidée " raconte l’histoire d’une vengeance. De plusieurs vengeance en fait, puisque la plupart des personnages principaux (personnages joueurs ou non joueurs) ont de très bonnes raisons de vouloir se venger (les uns des autres, sinon ce n’est pas drôle).

De plus, cette campagne se distingue des autres scénarii de Shadowrun puisqu’elle ne met en scène les Corporations que de façon accessoire. Bien sûr, les AAA sont partous, et les shadowrunners s’opposeront parfois aux forces de sécurité corporatistes ou seront menacés par leurs complots, mais la lutte ici se fait à la fois dans la rue (de la fange radioactive d’un Forbach dévasté au macadam ruiné des ruelles des Barrens de Redmond) et dans les hautes sphères politiques.

Enfin, le vice est présent partout. Partout. Pas un endroit où peut se poser le regard n’est épargné par le vice, la faiblesse, la débauche ou le désespoir. Amateurs de lendemains qui chantent, passez votre chemin. L’univers sombre et dystopique de Shadowrun ne vaut certainement pas qu’on se fasse trouer la peau pour lui, et pourtant…

L'histoire

Shadowrun : La Fragrance d'une Orchidée Ethadan