FARES

Description:

Image-1.jpg

FARES à CARACAS

Bio:

kibboutz.jpg

Kibboutz de SAMAR

Naissance le 22 juillet 2045 a Hébron

Sa mère Adaya Imri est humanitaire, travaille pour une ONG de confession israélite qui vient en aide aux populations lors de catastrophes. Elle est également responsable politique au niveau locale et enseigne la magie dans la plus ancienne école de la ville.

Adaya rencontre le père d’Hadriel lors d’une longue mission en Egypte. En effet, le Caire a connu un tremblement de terre et des pillages suite à celui-ci. Une grande partie de la population se trouve à la rue. Kar Doron travaille avec son frère Moja Doron comme mercenaire et agent de sécurité.
Ils accompagnent sur place le convoi humanitaire et s’occupe de la protection de celui-ci.

La relation entre Adaya et Kar est immédiate, fusionnelle, passionnelle et destructrice. Ils passent des semaines à discuter ensemble du monde. Ce sont aussi deux caractères forts et les premières disputes commencent à éclater. Aucun des deux ne prenant le dessus sur l’autre, ils en viennent à se déchirer.

Adaya reste 11 mois sur place et lorsqu’elle rentre en Israël elle ne se doute pas qu’elle est enceinte. Elle l’apprend la surprise est totale. (En effet, elle s’est toujours protégé lors de leurs relations.)

La mère d’Hadriel ne contactera jamais son père pour l’informer de la naissance d’un fils.

L’enfance d’Hadriel est heureuse malgré l’absence de père. Il suit sa scolarité dans une école privé juive ou sa mère enseigne. Ses origines mixtes son connues mais cela ne posera jamais de problème. Le racisme s’est depuis longtemps reporté vers la nouvelle metahumanité bien plus simple à reconnaître et toujours disponible pour être la cause de l’ensemble des maux et autres problèmes actuels.
Hadriel a de bonne relation avec ses camarades de classe.

A la fin de la primaire on reconnait à Hadriel des compétences magiques. Plusieurs filiales de grande corporations se présente à la maison pour emmener le petit dans des écoles affiliées à la maison mère.
Adaya est idéaliste et refuse de couper le cordon avec son fils. Elle décide de réaliser elle-même l’enseignement pour son fils.

Adaya est de plus en plus possessive et fait travailler son fils souvent 12 heures par jours.

Vers 11 ans des inconnues tentent d’enlever Hadriel. La police ne trouvera aucune piste solide et abandonnera l’enquête sans aucun élément.
L’emprise d’Adaya sur son fils grandit suite à cet incident.

A douze ans, alors qu’Hadriel est en ville pour une balade, il croise une prostituée en train de se faire tabasser par son “patron”. L’image le choc et malgré les risques il ne peut s’empêcher d’intervenir. Il use de son pouvoir pour défendre la jeune femme. Il crée le chaos et provoque un accident de la route. Tout cela se termine lorsqu’un dernier véhicule percute le mac répandant ses viscères sur le sol.

Le soir même Hadriel a une vision. Lors d’un voyage astral une femme se présente à lui. Il émane une puissance incroyable de sa personne. Il s’agit de Lilith qui vient le féliciter. Elle lui explique, qu’elle suit son parcours depuis de nombreuses années
.
De cette nuit, il s’en suivi de très nombreuses identiques, durant son sommeil Hadriel voyage parfois astralement dans différents plans et trouve différents messages et différents moyens d’utiliser ses pouvoirs. Hadriel discute des nuits entière avec sa mentor.

Hadriel parle de ses échanges nocturnes à sa mère qui devient même jalouse de la relation qu’entretien son fils avec la divinité.

Durant toutes ces années, Kar continue de travailler avec son frère. Ils accompagnent des convois de marchandises à travers les pays ou frontières et sécurisent ces derniers.
Lors d’une mission les deux frères s’arrêtent à Hébron. Kar décide de passer voir son ancienne compagne. C’est Hadriel qui ouvre la porte. La ressemblance entre le père et le fils est troublante. Les regards se figent.

Il s’en suit une explication plutôt tendu entre les parents d’Hadriel.

Le père menace de ramener l’enfant avec lui. Adaya frappe son ex compagnon, qui part pour ne pas s’emporter.

Adaya devient encore plus possessive avec son fils. Ils déménagent auprès du grand père d’Hadriel. Ce dernier habite dans une ancienne colonie juive devenue Kibboutz.

Les années passent, Hadriel continue à être formé à la magie par sa mère. Il continue de rendre visite la nuit à Lilith. De temps à autres, il commence à semer le chaos autour de lui…un jour une dispute dans un bar, un autre un conflit familiale qui éclate, un accident… juste pour le plaisir.
Hadriel et sa mère vivent de plus en plus cloisonné du fait de cette dernière. Elle coupe Hadriel de relation avec le monde extérieur. Sa jalousie devient obsessive et maladive. Hadriel tente plusieurs fois de lui résister mais sa mère n’hésite pas utiliser ses pouvoirs pour calmer le jeune homme.

Le jour de son seizième anniversaire Kar reprend contact avec son fils. Ils échangent ensemble quelques heures avant qu’Adaya ne reviennent du travail. Cette dernière rentre dans une colère profonde et chasse Kar.

La semaine suivant cet événement la mère d’Hadriel est traversée de grave crise. Elle parle dans son sommeil et au matin du samedi emmène son fils en haut d’une colline proche de la maison.
Elle attache Hadriel, répète une cérémonie en hébreu puis se mettant à prier, lance son bras pour sacrifier son fils.
La lame du couteau en l’air, un coup de feu est tiré. Adaya tombe en enfonçant la lame dans le bras droit d’Hadriel.

Kar a été guidé par une voix intérieur jusqu’au lieu du sacrifice, il s’occupe de son fils et emmène son ex compagne à l’hôpital.

La blessure sur le bras est profonde quand à Adaya elle décède quelques heures plus tard.

Malgré les soins magique et physique le bras s’abîme rapidement. Il semble se putréfier et les médecins ampute Hadriel à l’âge de 17 ans.

Il restera sans bras 2 ans puis se fit offrir un premier bras Cybernétique par son père pour ses 19 ans.

Hadriel vit désormais avec son père et son oncle. Ces derniers s’occupent bien de lui mais le choc est rude entre la surprotection de sa mère et la vie de liberté que lui offre son père.

Ils continuent tout les trois d’accompagner physiquement des convois commerciaux ou humanitaire. Les compétences d’Hadriel apportent beaucoup au groupe. Le jeune homme apprend à vivre et à subvenir à ses besoins en ville ou dans les déserts du moyen-orient.

Ils traversent régulièrement plusieurs frontières dont le Liban. L’oncle apprend à Hadriel le Français.

Lilith continue d’accompagner Hadriel dans ses rêves, mais ceux-ci son moins fréquent. Elle lui explique qu’il a à présent la maturité pour porter son message.
Il apprend le maniement des armes et à vivre à la dure.

A l’âge de 23 ans alors que le convoi qu’ils accompagnent se trouve en bord du Nil, des pillards attaquent le groupe. Ils sont nombreux et bien armées. La réponse et sanglante et plusieurs assaillants tombent. Le père d’Hadriel est touché à la tête et décède. Cette vision rend fou le magicien. Il libère l’ensemble du mana en lui et tue une vingtaine de pillard regroupés.
Hadriel tombe dans le coma et se réveille deux jours plus tard. Le temps de rendre hommage à son père, Hadriel et son oncle se trouvent obliger de fuir. En effet, l’un des pillards tué était le fils d’un haut responsable Égyptien.

Moja fait fabriquer des papiers pour quitter le pays, Hadriel s’appellera Fares dorénavant.

Ils partent en France ou Moja connait du monde. Hadriel commence par distribuer des soins dans un dispensaire

Ils sont ensuite embaucher sur Marseille. Les talents magiques de Fares sont remarqués et des corpos s’intéressent à lui. Il est embauché dans une première corpo puis une deuxième. Fares n’arrive pas à rentrer dans les cases de ce monde formaté et en arrive à démissionner très rapidement.

Fares devient garde du corps et commence à tomber dans les ombres. Moja l’initie à ses premières Run en diversifiant les petits boulots.

Durant une mission ou il est embauché comme simple exécutant dans la protection d’un molah de passage à Marseille, ce dernier est tué lors d’un attentat à la voiture piégé. Les choix pris par le responsable étaient fortement contestable, il finira une balle dans la tête au milieu du vieux port.
Fares ne souhaitant plus travailler sous les ordres directs de quelqu’un s’enfonce définitivement dans les ombres.

Fares continue les run et rencontre Francis. Un catholique de son âge, issue d’une famille noble.
Leur amitié est immédiate malgré le fait que tout les opposent.
Francis désobéi à sa famille en parcourant les rues et réalisant le sale boulot de runner.
Lors d’une mission commune Francis se trouve juste à coté d’une explosion.. son corps est déchiqueté. Sa famille l’emporte .. il se tourne totalement vers la matrice.

Durant la 30eme année de Fares, Moja doit rentrer en Egypte pour rendre un service qu’il doit à un proche.
Fares ne le reverra plus. Ils pensaient tout les deux que la vendetta sur leurs têtes était terminé. Farés ne sait donc pas si un événement indépendant à eu lieu ou non.
Il apprend la mort de son oncle et reçoit son héritage.

Fares investit l’argent dans un nouveau bras high tech…

Quelques mois plus tard, il est contacté par un fixer pour sortir un prisonnier à Lille…

FARES

Shadowrun : La Fragrance d'une Orchidée Fares